Accueil > Le P’tit Usania > 2021 > 275 - Juillet 2021 > 275.1 - Val-de-Fer (acte 15, 5/2/2021)

275.1 - Val-de-Fer (acte 15, 5/2/2021)

Pascal Houlné et François Nus

mardi 6 juillet 2021

Participants :

  • De la CCMM  :
    Gilles Jeanson (vice-président en charge de l’eau et de
    l’assainissement) et Mathieu Averlant (directeur du service eau et
    assainissement) ;

  • De l’APCI : Dominique
    Ravailler ;

  • De l’Usan : Pascal Admant,
    Jean-Michel Guyot, Pascal Houlné, Bernard Le Guerc’h, François
    Nus, Christophe Prévot.

Rendez-vous à
Val Fleurion à 8 h 45. Le ciel est chargé mais il ne
tombe que quelques gouttes. Chacun est équipé rapidement. Bref tout
se présente pour le mieux. Mathieu va ôter la nouvelle sécurité
mise sur la porte et là… et là… eh bien la clé entre
parfaitement dans le barillet mais impossible de la tourner. Les
essais se multiplient en vain. Décision est prise de passer par
le
carreau de Val-de-Fer
.
Le convoi automobile s’en retourne sur le chemin forestier. Aux
abords du site, chacun arrive à stationner son véhicule parmi les
différents engins de terrassement qui encombrent le petit parking.
Les travaux de restauration de l’accumulateur Zublin et
d’aménagement du terre-plein sont impressionnants. Le pire est
pourtant devant nous. Nous devons emprunter le chemin d’accès aux
entrées dans 30 cm de boue argileuse. La clé va-t-elle
ouvrir ? Oui et au premier essai !

Le temps perdu nous contraint à
alléger le programme initial d’autant qu’avec le couvre-feu, il
faut impérativement être ressorti au plus tard pour 17 h afin
de permettre à chacun de rentrer dans les délais. Direction la
porte de Val Fleurion pour vérifier l’état de la serrure. La clé
ne fonctionne pas mieux. Les services techniques viendront vérifier
ce qu’il en est : défaillance technique ou dégradation
volontaire ?

La seconde contrainte de la journée
étant que Mathieu doit ressortir pour raison professionnelle aux
alentours de midi, nous mettons le cap sur Mazagran, secteur proche
des entrées. Nous pouvons enfin entreprendre nos perspectives du
jour, longer les affleurements, vérifier chacun d’eux et observer
les écoulements d’eau :

  • Affleurements : chaque
    possibilité est examinée et rien n’est accessible depuis
    l’extérieur,

  • Eau : en grande quantité
    dans les galeries secondaires, elle se dirige vers les drainages de
    la galerie de roulage donc aboutira à Fond-de-Monvaux. Plus en
    profondeur dans l’exploitation, une exception l’eau circule dans
    une transversale puis se perd dans le sol.

Il nous manque un peu de temps pour
progresser jusqu’à l’ancienne entrée de Mazagran. Dommage, car
il s’agit certainement de la plus belle galerie de la mine. Mathieu
propose de retourner seul pour nous permettre de poursuivre. Ce n’est
pas raisonnable, nous rejoignons la galerie de roulage et
l’accompagnons jusqu’au croisement de la
voie
de la castine
. De ce
point, la sortie est à un quart d’heure de l’entrée et il
suffit de suivre la galerie en question puis la galerie principale.
Le groupe emprunte la galerie parallèle à la recherche d’un
endroit pour se restaurer. Quelques minutes plus tard, certains
aperçoivent furtivement une lumière au loin : probablement un
reflet sur une plaque métallique. Nous poursuivons. Le phénomène
se reproduit. Cette fois, il s‘agit forcément d’une personne qui
se rapproche de nous. Eh bien, c’est Mathieu qui s’était égaré.
Une bonne leçon pour nous : ne jamais laisser une personne
seule même dans un contexte qui paraît évident et sans danger.

Bien sûr le casse-croûte est
l’occasion d’en reparler mais aussi de goûter le gâteau de
Bernard.

Les agapes terminées nous allons
voir le niveau d’eau au barrage de Chaligny qui est à proximité.
Effectivement que d’eau ! Au point qu’elle déborde mais ce
n’est pas une surprise vu la pluviométrie de ces dernières
semaines.

Nous repartons à la recherche de
la voie permettant d’accéder aux chantiers de Gréhinvau. La
communauté de communes capte une source dans le vallon du même nom.
Y-a-t-il un lien entre les écoulements en galerie et l’eau de la
source ?

Enfin nous trouvons la galerie
d’accès. L’eau coule de toute part et surtout du plafond. La
pression du toit sur les poutres de fer est telle qu’elles sont
cintrées par la charge. Impressionnant !

Des effondrements peuvent survenir
à tout moment et mettre fin définitivement à cet accès.

Nous arrivons dans l’exploitation.
Beaucoup d’éboulements encombrent le passage, mais dès que l’on
retrouve des portions en bon état, l’aspect des galeries taillées
avec les techniques anciennes est digne d’intérêt.

Malheureusement, il nous a été
impossible de pénétrer plus profondément dans le chantier, toutes
les secondaires étant bouchées à la suite d’effondrements, alors
que nous avions pu visiter en janvier 2020 ! La seule solution
serait de pouvoir accéder par le niveau supérieur mais il est le
plus souvent encombré par l’effritement de la couche de marne qui
s’est détachée du toit. Le long d’une faille, de belles couches
de cristallisation et peu après quelques outillages que nous avions
réunis lors de notre précédent passage.

Pour varier, nous bifurquons pour
revenir par les galeries sup’. Il nous faut enjamber en permanence
les amas de marne. Jean-Michel, Dominique et Pascal partent en
éclaireurs pour éviter les allers et retours de l’ensemble du
groupe. C’est Jean-Michel qui gagne ! Nous nous retrouvons au
barrage de Chaligny.

Couvre-feu oblige, il nous faut
sortir. À la porte d’entrée de Val-de-Fer, Gilles sort le
trousseau de clés laissé par Mathieu devant contenir un double de
la clé. C’est raté. Impossible d’ouvrir. Le double a été
confondu avec les clés de Val Fleurion. Gilles réussit à contacter
Mathieu en passant le smartphone par les interstices qui entourent la
porte. Nous patientons et sommes enfin délivrés.

Une journée bien sympathique mais
pas très productive au regard des ambitions initiales. Sur le plan
logistique. Pas de commentaire. Il y a des jours avec et des jours
sans !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)