Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2009 > 131 - Juillet 2009 > 131.3 - ALSACE - LORRAINE

131.3 - ALSACE - LORRAINE

Daniel Prévot

Les régions françaises sont loin d’avoir la taille des Länders allemands, c’est bien connu. Le Comité Balladur a été créé pour étudier une possible refonte des territoires afin de corriger cet handicap de nos régions vis-à-vis de notre cher voisin. Son rapport n’est pas encore rendu que les fuites se multiplient sur certaines propositions, et que les journaux se font l’écho de bien des débats. Ainsi on y parle de la perspective de marier l’Alsace et la Lorraine et de recréer selon les médias l’Alsace-Lorraine. Rappelons pour mémoire que l’Alsace-Lorraine, traduction de Elsass-Lothringen, est la province allemande créée par les allemands en 1870 avec les territoires annexés après notre cuisante défaite à Sedan : le département du Bas-Rhin, le département du Haut-Rhin moins l’Arrondissement de Belfort, le département de la Moselle moins l’Arrondissement de Longwy, et l’Arrondissement de Château-Salins partie du département de la Meurthe. Les morceaux restant français des départements de la Moselle et de la Meurthe constituèrent la Meurthe-et-Moselle, le morceau non annexé du Haut-Rhin constitua les Territoires de Belfort et reçut le numéro 90 (le département de l’Yonne ayant le numéro 89). Puis, après 1918, avec la restitution des territoires, les morceaux annexés de la Moselle et de la Meurthe constituèrent la Moselle actuelle. La nouvelle région envisagée regrouperait les 4 départements lorrains actuels et les 2 départements alsaciens. Ce ne serait donc pas la recréation de feu Alsace-Lorraine, n’en déplaise aux médias … D’ailleurs ce regroupement existe déjà dans certaines administrations, il en est ainsi par exemple pour la poste (lire sur les boîtes de dépôt du courrier).

Mais ce n’est pas pour vous emmener faire un tour dans l’histoire tourmentée de nos régions que mes propos ont pour but. Je vais vous parler de l’histoire pas si ancienne, mais tout aussi tourmentée, de nos régions spéléologiques d’Alsace, de Lorraine et de Champagne.

En 1963, naissait la Fédération Française de Spéléologie (FFS) quelque temps après la création de la dération gionale de Spéléologie (FéRéS) par l’Union Spéléologique Autonome de Nancy (nom d’origine de l’USAN, devenu en 1980 Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne). De nombreuses incompréhensions dues à l‘intransigeance et la rigidité de certains dirigeants de la FFS comme de la FéRéS, furent responsables d’une sorte de guerre froide entre les deux fédérations, qui dura 10 ans.

En 1966, un groupe de dissidents de la FéRéS, tous issu de l’USAN, dont 4 de ses 8 fondateurs (Christian BARBIER, Marc DURAND, Daniel PREVOT et Pierre SCHMITT), créérent le Cercle Lorrain de Recherche Spéléologique (CLRS) qui rejoignit les clubs fédérés FFS extérieurs à la FéRéS, dont l’Association Spéléologique de la Haute Marne (ASHM) de Saint Dizier, le Groupe Spéléo-Préhistorique Vosgien (GSPV) d’ Epinal,

Le Spéléo Club de Metz (SCM), …

En 1971, sous ma Présidence, le CLRS a promu les Séminaires Lorrains de Spéléologie qui furent le berceau d’une nouvelle organisation régionale regroupant tous les spéléos d’Alsace, de Lorraine et de Haute-Marne (i.e. d’une partie de la Champagne). Avec l’ensemble des spéléos, fédérés ou non, dont la plupart des membres de la FéRéS las des discordes, nous avons donc créé le Comité Régional Spéléologique d’Alsace et de Lorraine (CRSAL, comité régional de la FFS) qui fut officialisé en 1973 à la préfecture de Nancy et dont vous trouverez les statuts dans SPELEO-L n° 3 de 1974. Le trésorier de cette nouvelle structure fédérale fut André CRONEL, Président Fondateur de la FéRéS. La guerre froide entre les deux fédérations était terminée, petit à petit, la FéRéS s’éteignit.

En 1978, les spéléos d’Alsace ayant demandé leur autonomie régionale, nous avons alors créé la LIgue SPEléologique Lorraine (LISPEL) incluant les 4 départements lorrains et la Haute-Marne.

En 1998, avec la création du Comité Spéléologique Régional (CSR) de Champagne-Ardennes, nous avons été "obligé" d’abandonner les spéléos de l’ASHM. La LISPEL ne compte donc plus depuis cette création, que les spéléos des 4 départements lorrains actuels.

Mais alors, avec la promulgation d’une grande région du nord-est de la France groupant l’Alsace, la Lorraine, la Champagne et les Ardennes, le CRSAL qui n’a jamais été dissout, pourrait renaître …Tout cela pour dire que, nous les spéléos, avons en quelque sorte été des précurseurs de ce regroupement projeté.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0