Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2009 > 133 - Septembre 2009 > 133.4 - La Sonnette, on peut y faire des records !

133.4 - La Sonnette, on peut y faire des records !

Christophe Prévot

Dimanche 16 août j’avais décidé de mettre au programme une sortie au gouffre de la Sonnette à Savonnières-en-Perthois. Je voulais emmener Théo (9 ans) faire un grand puits (le puits d’entrée, puits des Grands cercles, est une verticale de 30 mètres) et avais besoin d’un accompagnateur confirmé pour vérifier ses manoeuvres sur corde. C’est Sabine qui s’était portée volontaire pour cette tâche et elle pensait même qu’un spéléo messin nous accompagnerait ; en fait celui-ci n’est pas venu mais Julien CORNUT, nouveau membre 2009 de l’USAN, nous a accompagné. Julien est originaire du Vaucluse et y a pratiqué la spéléologie hors club.

Dimanche 16 nous étions donc 4 au local à 8h45 pour préparer le matériel de descente (120 mètres de cordes) et le matériel personnel (une combinaison pour Julien, un harnais, un casque et une combinaison pour Théo) ; le départ de Nancy a eu lieu à 9h15 après un appel à la gendarmerie d’Ancerville pour signaler notre présence dans la carrière.

À 10h45 nous sommes équipés et pénétrons dans la vaste carrière souterraine du village de Savonnières-en-Perthois. C’est là l’occasion de quelques explications sur la carrière et ses diverses utilisations à travers les âges. Parvenus au gouffre de la Sonnette j’entame l’équipement suivi de Théo, Sabine et Julien qui fait quelques photos. La descente s’effectue sans encombre et, parvenus au fond à -65, nous absorbons quelques sucreries ou autres gâteaux chocolatés pour gagner en énergie avant la montée. Celle-ci s’effectue dans le même ordre que la descente, Julien étant content de pouvoir faire son premier déséquipement. Le P30 est la seule difficulté : avec les 4 kg que j’ai pris pendant les vacances je fais quelques pauses alors que Théo bougonne en bas. Mais lorsque son tour vient il s’arrête également à mi-parcours : "C’est un peu fatigant", répond-il alors que je me moque de lui. Quant à lui Julien est très satisfait : il vient de faire son plus grand puits !

Tous sortis du gouffre pour 13h30, nous décidons d’aller nous promener du côté des perles des cavernes. Dans un secteur abandonné des champignonnières nous constatons que des personnes ont éventré un énorme carton de sacs plastiques et que de nombreux bidons de produits toxiques gisent ça et là.

C’est vers 14h45 que nous sortons de la carrière sous un soleil de plomb. Après nous être changé, nous partons en direction de la M.L.S. à Lisle-en-Rigault pour manger, notamment un succulent gâteau au chocolat et noix de Sabine et une excellente tarte aux mirabelles de Valérie, en compagnie du gérant de la maison, Luigi. Après le repas nous reprenons la route pour Nancy où la traditionnelle séance de lavage a lieu sans même que je prenne le temps de boire une bière. Que de records pour cette sortie !


5 photos de Julien à découvrir sur la galerie : http://photos.speleo.free.fr/category.php?cat=533&expand=1,483,533

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0