Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2000 > 18 - Février 2000 > 18.1 - À propos du FNDS-99...

18.1 - À propos du FNDS-99...

Daniel PREVOT

L’examen des tableaux de répartition du FNDS en 1999 pour la Lorraine fait apparaître d’énormes et scandaleuses disparités. Je n’envisagerai que le cas de la discipline nous concernant, à savoir la SPÉLÉOLOGIE, une sorte d’OMERTA régnante m’ayant interdit une étude plus approfondie permettant une comparaison interdisciplinaire.

organismes subventionnés nombre de licenciés par club subvention attribuée en francs allocation par licence en francs
Région Lorraine 391 50600 129,41
LISPEL - 15000 -
  • CDS Meurthe-et-Moselle
168 4100 24,40
    • Comité
    • ASPA
    • ASCA
    • ASDUN
    • CAF
    • CLRS
    • GSL
    • SCL
    • USAN
    • USBL
-
20
6
14
4
13
7
15
78
11
1000
500
-
500
-
-
-
600
500
1000
-
25,00
-
35,71
-
-
85,71
-
6,41
90,91
  • CDS Meuse
  • 42 9000 214,29
      • Comité
      • GERSM
      • GSLF
      • SCLR
    -
    9
    27
    6
    6000
    -
    2200
    800
    -
    -
    81,48
    133,33
  • CDS de Moselle
  • 106 16500 155,66
      • Comité
      • FALAISE
      • GSF
      • GSLG
      • SAS
      • SCM
      • SCO
    -
    17
    8
    20
    9
    26
    26
    6500
    -
    -
    3000
    1000
    3000
    3000
    -
    -
    -
    150,00
    111,11
    115,38
    115,38
  • CDS des Vosges
  • 75 6000 80,00
      • Comité
      • ABYMES
      • ARAGONITE
      • GSHV
      • GSPV
      • GUS
      • SCHM
      • SESAM
    -
    16
    12
    10
    8
    7
    15
    8
    -
    -
    1200
    1200
    1200
    1200
    1200
    -
    -
    -
    100,00
    120,00
    150,00
    171,43
    80,00
    -

    Comme on peut le constater à la lecture du tableau joint, les 168 spéléologues de Meurthe-et-Moselle, bien que représentant 43 % des 391 spéléologues de Lorraine, sont très largement déconsidérés. Si on ajoute à cette sanction délibérée pour des raisons inconnues, le fait que le Conseil Général 54 est le seul de Lorraine et peut-être de France, à refuser de subventionner la spéléo, suite à la politique de « Découragement » du Sport initiée par M. Beaudot, alors on peut réellement déclarer que pour le Spéléo « il ne fait pas bon vivre dans ce département ».

    À contrario la politique de boycott passif pratiquée par les spéléos mosellans totalement absent depuis plus de 10 ans des discussions et structures régionales, semble particulièrement payante. Depuis 4 ans ils sont imités également avec succès par les vosgiens. Les responsables spéléos de Meurthe-et-Moselle peuvent s’interroger à juste titre de l’utilité du maintien de leur participation à l’animation régionale.

    Et que dire de l’insulte faite à l’USAN en lui octroyant une aumône de 500 F, représentant 2 timbres postes par membre ?

    L’USAN, forte de 78 membres représente 46 % des spéléos du département, 20 % des spéléos de la Lorraine, 1 % des spéléos de la fédération. La taille moyenne d’un club en France est inférieure à 14 licences. En Lorraine, le plus « gros » club après le nôtre n’a que 26 membres ! Notre succès est dû à la politique d’ouverture menée depuis 20 ans vers l’extérieur et au dynamisme de nos cadres. En moyenne d’âge il est le club le plus jeune de Lorraine. En termes de féminité, avec un taux de 32 %, nous détenons là encore le record de Lorraine. En termes d’encadrement avec 1 cadre pour 5 membres, nous appartenons au peloton de tête des clubs français.

    Nos relations nationales et internationales font honneur à la Lorraine et à la Meurthe-et-Moselle.

    Par le biais des actions de formation à l’UEREPS de Nancy, notre club apparaît comme le vecteur essentiel de diffusion et promotion de la Spéléologie auprès des futurs professeurs de sports des établissements d’enseignements lorrains.

    Pourquoi cet affront ? Pourquoi cette opprobre ?

    SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0