Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2011 > 152 - Avril 2011 > 152.1 - La gazette du spéléodrome

152.1 - La gazette du spéléodrome

Pascal Admant dit Bubu

Connaissez-vous La Gazette Lorraine ? Il s’agit d’une revue traitant du patrimoine et de l’environnement en Lorraine. Il était donc normal que les animateurs et sympathisants de cette revue s’intéressent à la galerie de Hardeval devenue aujourd’hui spéléodrome de Nancy. Pour le plaisir de l’aventure du soir et pour pouvoir accueillir des visiteurs d’âge scolaire (qui peuvent récupérer le mercredi), la visite a été placée en soirée, le mardi 8 février. Les plus motivés souhaitent faire la traversée (5 personnes) ; d’autres, plus nombreux, souhaitent commencer par une visite simple en descendant par le puits de Clairlieu (14 personnes).

Le point de ralliement est donné sur le parking d’Intermarché, à Clairlieu. L’endroit est vaste, bien repérable et bien éclairé, mais il faut faire attention au trafic à cette heure de fin d’après-midi. Rendez-vous à 18h30 pour l’équipe de la traversée et à 20 h pour l’équipe de la visite simple.

Pendant qu’avec Charlotte, Benoît et Marion Gagnimel, nouvelle Usanienne, je termine l’accueil du premier groupe sur le parking, Jean-Michel et François filent équiper le puits de la Vierge. Christophe assure une assistance botte et rejoint le puits pour prendre des photos. La descente de l’équipe est rondement menée ; Marion se joint à cette équipe. En temps record, Jean-Michel, François, Benoît, Charlotte et Christophe referment la trappe et vont accueillir le groupe de 20 h. Encore un bon moment d’efficacité pour assurer ce nouvel accueil, équiper en casques, s’approcher du puits et assurer la descente. Jean-Michel remonte en douceur avec deux personnes qui marquent un peu de fatigue, tandis que Benoît et Charlotte entament le parcours de la galerie.

La jonction est faite au-delà des escaliers. Les sourires éclairent tous les visages. Tous ces explorateurs du soir décident de pousser jusqu’au puits de la Haute Borne. Dans cet espace un peu plus large que le reste de la galerie (porte du sous-marin, galerie latérale d’accès au puits de la Haute Borne...), la halte est donnée pour le casse-croûte du soir. Un liquide particulier, récolté à l’extrémité d’une stalactite miraculeuse, va donner vie à un autre élément du patrimoine lorrain : le brûlot !

Le groupe de La Gazette Lorraine compte de nombreuses personnes impliquées dans les associations de sauvegarde et de reconquête du patrimoine autour du plateau de Brabois. Les conversations sont ainsi bien nourries d’échanges de connaissances. Cette visite est le point de départ d’un article à paraître dans La Gazette Lorraine.

La marche du retour va bon train ; nous sortons vers minuit avec rangement dans la foulée.

Merci et bravo à tous ! Quelques images ici :

http://photos.speleo.free.fr/category.php?cat=597&expand=1,369

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0