Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2011 > 154 - Juin 2011 > 154.1 - PLT c’est le défilé

154.1 - PLT c’est le défilé

Jean-Michel Guyot

Le samedi 14 mai 2011, nous étions plus d’un demi cent à défiler sur le pavé souterrain de Pierre-la-Treiche. Une colonie de jeunes scouts nous était confiée pour cet après-midi. Les organisateurs divisaient l’ensemble en quatre groupes de 7 enfants. Sabine et Gilles emmenaient un groupe avec son animateur aux Puits. Léa prenait un groupe de moyens et son animatrice pour Sainte-Reine. Myriam et moi, on prenait en charge les deux groupes restant avec deux animateurs en direction des 7 salles. Quant à Christophe, il attendait quatre couples en coffret Smartbox. Il nous doublait à l’entrée de la grotte alors que je donnais les consignes de sécurité. Comme à l’accoutumée, lorsque j’emmène du monde, je pose la question « qui veut aller faire pipi, c’est le moment ». Tout le monde y est allé. C’est toujours ça de moins comme infiltration à l’intérieur. Le temps de laisser un peu d’avance au groupe devant, Myriam et moi relations un peu d’histoire sur la création de ce réseau. Myriam pour se remémorer le circuit préférait rester en serre-file. Je laissais passer en tête une équipée de 5 sportifs et de téméraires pressés de s’engouffrer dans la cavité. Tout au long du parcours, je leur aurai demandé de nous attendre tellement ils étaient motivés. Le reste du groupe évoluait avec un peu moins d’aisance, mais l’âge moyen, plus jeune, incitait à la prudence, voire à la crainte pour la découverte de ce monde en lumière vacillante. Tout aurait été parfaitement… s’il n’y avait pas eu à se mettre à plat ventre et la tête en bas pour la petite Lorraine dans un boyau pentu. Petite crise de panique... Le temps que je retourne mon mètre quatre-vingts et que je réapparaisse la tête en vis-à-vis avec la fillette pour la rassurer. On reprenait la progression, pour ma part, en marche arrière, nez à nez avec la petiote en continuant de l’encourager. On n’allait pas rester là, ni renoncer. Peu après, mais déjà avant, il y avait la petite Claire qui pétochait aussi et me collait aux baskets. Je me retrouvais bien entouré, avec Lorraine devant, qui me disait « Jean-Michel reste derrière moi », et avec Claire qui disait « Monsieur, je vous suis, derrière ». Les deux animatrices et Myriam s’occupaient d’encadrer le reste du groupe. C’est après deux heures d’évolution, à se tortiller dans la poussière et à lécher les pierres extrêmement polies par les passages successifs des visiteurs, que certaines et certains sont heureux de retrouver le soleil.

Mais au retour, comme à l’aller, nous repassons par le petit bras de la Sainte-Reine, histoire de finir en douceur, et à la demande de plusieurs.

On retrouvait tous les groupes sur le parking avec des parents légèrement angoissés.

Pour une première, félicitation à toutes et à tous, et pour votre courage d’avoir fait la traversée. On est fier de vous, les scouts l’ont fait. Une bonne averse venait précipiter la séparation des participants.

Vos guides Myriam et Jean-Michel.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0