Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2014 > 186 - Février 2014 > 186.1 - Diaclase de la Sainte Famille

186.1 - Diaclase de la Sainte Famille

Pierre Révol

Le 23 décembre, Jean-Paul Courouve informe Christophe Prévot, président de la Ligue spéléologique lorraine, qu’un ami architecte, M. Laurent Kowalski, lui a signalé qu’en réalisant des travaux d’agrandissement de la maison de retraite « La Sainte Famille » à Vandœuvre-lès-Nancy, les ouvriers viennent de tomber sur une diaclase d’une profondeur évaluée à 19 m, et pénétrable « au moins au début ».

Après quelques échanges de courriels, il est convenu de se retrouver sur place le vendredi 27 décembre à 8 heures 30. Étaient présents : Benoît Brochin, François Nus, Pascal Odinot, Christophe et Daniel Prévot et Pierre Revol.

L’historique de l’affaire est le suivant :

La maison de retraite a décidé de rénover une des ailes de ses bâtiments, qui date environ des années soixante. Pour cela, cette aile a été détruite jusqu’à ses fondations, et les travaux ont légèrement approfondi celles-ci, d’environ un mètre.

Ce faisant, les travaux ont mis à jour une diaclase, qui traverse le chantier, avec une largeur variant grossièrement entre 10 et 50 cm.

Des forages ont été réalisés jusqu’à une petite vingtaine de mètres afin de faire des observations à l’aide d’une caméra.

En pratique, et en raison des travaux, la diaclase est en surface beaucoup encombrée par divers blocs qui en rendent l’accès difficile. Benoît, François et Pascal entreprennent de dégager l’accès en extrayant et débloquant quelques grosses pierres, ce qui est rapidement fait.

Une corde est installée, amarrée sur un mur surmontant le chantier, dûment protégée des frottements par des éléments de construction qui jonchent le chantier (bâches, gaines plastiques...).

Benoît, François et Pascal descendent vers 5 mètres de profondeur et s’arrêtent sur un plancher d’où ils peuvent explorer la diaclase et la parcourir horizontalement sur 10 à 20 mètres. Elle est très étroite et par endroit il est même nécessaire de se coucher sur le plancher pour parvenir à progresser. À ce niveau ils rencontrent les forages et tubes qui ont permis le passage d’une caméra. Bien que la diaclase soit plus profonde, aucun des spéléologues présents ne peut descendre plus bas à cause de l’étroitesse de la diaclase qui va en se resserrant verticalement. Aucun vide volumineux n’est observé ou visible.

Vers 9 h 45, l’exploration est terminée, le matériel rangé et nous nous séparons.

D’un point de vue géologique, la diaclase se trouve dans le contexte suivant :

Données techniques :

Lambert IIe (km) : X = 881,950 - Y = 2 412,259 - Z = 390 m

Lambert 93 (km) : X = 932,950 - Y = 6 843,220 - Z = 390 m

Coordonnées géographiques : 6° 09’ 46,5" Est - 48° 38’ 49,7" Nord - Z = 390 m

Orientation générale de la diaclase (selon relevé sur le chantier) : Nord 350° E (ou Nord 170° E)

Pendage : approximativement vertical

Origine :

La maison de retraite est située en bordure de plateau. Les calcaires du Bajocien, épais de 40 à 50 mètres selon les sondages réalisés à proximité, reposent sur le minerai de fer (Aalénien) qui, lui-même, repose sur les marnes du Toarcien.

Le calcaire et le minerai de fer forment des pentes fortes, en général boisées (voir carte I.G.N.). Les marnes sont plus tendres et forment les basses pentes, moins fortes, occupées par les vergers et les prairies.

Dans cette situation on a donc un massif calcaire rigide, qui repose sur des marnes plus ou moins plastiques, surtout lorsqu’elles sont soumises aux précipitations qui les altèrent.

Il peut donc se produire un « appel au vide », les marnes fluant légèrement sous la pression, et le calcaire rigide ne pouvant suivre le mouvement, casse, formant des diaclases, comme celle qui est observée ici. On parle également de fissuration de détente, liée au creusement des vallées au sein des plateaux.

Photos de Christophe et Pierre sur Photos spéléo : http://photos.speleo.free.fr/category.php?cat=655&expand=1,340,655

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0