Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2014 > 188 - Avril 2014 > 188.2 - Sortie spéléo du 22-23 février à Montrond-le-château

188.2 - Sortie spéléo du 22-23 février à Montrond-le-château

Sabine VEJUX-MARTIN

Participants : Benoît Brochin, Olivier et Michka Deck, Gérald Lacrouts, Pascal Odinot, Sabine Véjux-Martin (USAN), Albéric Négro (S.C. Metz), Laurent (Doubs), Annick la nounou d’Harko et Harko mon nounours

À la demande de toute l’équipe, nous décidons de partir sur un gouffre plus costaud que d’habitude : le gouffre de Vauvougier à Malbrans. Je propose également à Albé de se joindre à nous.

Vendredi 21 février. Comme d’habitude, nous partons le vendredi soir. Il est dans les environs de 22 h 30 lorsqu’Olivier arrive avec Michka, Benoît et Pascal.

Tout est bien organisé. Les kits sont déjà prêts depuis le début de la semaine ainsi que les deux équipes. Étant donné que le gouffre est compliqué à équiper nous partons sur deux équipes :

·  1re équipe : Albé, Laurent, Gérald et moi

·  2e équipe : Olivier, Michka, Benoît et Pascal

Samedi 22 février. Gérald et moi avons rendez-vous avec Albé et Laurent à 8 h 30 à Malbrans, donc réveil à 7 heures. Après un bon petit déjeuner, nous partons rejoindre le reste de la 1re équipe. Nous arrivons presque pile à l’heure. Eh oui, nous avons loupé le panneau indiquant Malbrans... Pourtant, il nous crevait les yeux. Le reste de l’équipe nous rejoindra à 10 h 30.

Il est 9 heures lorsque nous sommes face à l’entrée. Albé a commencé l’équipement et réfléchit à un équipement pratique pour Michka. Ce qui prendra un peu de temps. Nous sommes encore dans le premier puits lorsqu’on entend la deuxième équipe. De notre côté, nous continuons à équiper et à avancer. Tout le monde se retrouve en bas du P11, c’est-à-dire juste avant l’étroiture pour manger un petit quelque chose. Il est passé 13 heures et les ventres crient famine.

Maintenant, les choses sérieuses commencent. Nous faisons le tri des kits. « Qu’est-ce que l’on emporte et qu’est ce qui reste en bas du P11 ». Nous partons avec des barres de céréales dans la poche, de l’eau et le dernier kit d’équipement. Albé se lance le premier dans l’étroiture avec le kit d’équipement. Je passe derrière Albé. Pascal suit derrière moi avec un demi-tour afin d’enlever son baudrier. Cela passe mieux sans celui-ci. Pour le d’Gé, Olivier et surtout Michka, c’est un jeu d’enfant. Benoît suit également et Laurent ferme la marche. Mais Laurent n’ira pas jusqu’au bout de l’étroiture et préfère faire marche arrière. Benoît reste avec lui.

Nous continuons notre aventure jusqu’à la base du puits du Guano. Michka aurait bien voulu continuer mais il lui faut garder des forces pour la remontée.

Albé remonte le premier, suivi de Pascal, de Michka et d’Olivier. De mon côté, je reste avec le d’Gé qui déséquipe. La remontée se passe tranquillement. Avec le D’gé, nous retrouvons Pascal et Benoît au pied du grand puits. Nous ressortirons vers 20 h 30 sous la pluie, mais ce fut une belle journée sous terre. Annick et Harko nous attendent au gîte avec une choucroute faite maison qui chauffe tout doucement dans le four.

T.P.S.T. pour la 1re équipe : 11 h 30

T.P.S.T. pour la 2e équipe : 9 h 30

Dimanche 23 février. Après une belle sortie spéléo, nous décidons de profiter du soleil. Petit déjeuner, lavage du matériel et paiement du refuge seront les activités du matin.

Albé, ainsi que Laurent, arrive à 9 h 30 pour nous faire un petit coucou et pour boire le café avec nous. Laurent nous apporte également un plan de Cléron et il nous propose une promenade sympa à faire dans la forêt afin de rejoindre un petit site d’escalade. Nous partons vers 11 heures.

La promenade se fait sans Laurent et Albé qui doit retourner en Haute-Savoie, mais avec Annick et Harko. Cette balade fait du bien à tout le monde et nous permet également de nous dégourdir les jambes. De plus, nous profitons du soleil. Il est dans les environs de 13 heures et il ne faut pas tarder. Un gratin dauphinois fait maison nous attend. Nous prenons l’apéritif et le repas dehors en regardant le Spéléo club aubois en train de laver le matériel. Le temps passe vite. Il est déjà 16 heures et il faut penser à rentrer sur Nancy.

En conclusion, ce fut un super week-end. Un grand merci à toute l’équipe pour sa bonne humeur. Un grand merci à Annick pour être venue parmi nous afin que je puisse prendre Harko avec moi. Et un grand bravo à Michka pour son premier ‑140 !

À très bientôt pour une prochaine sortie.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0