Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2014 > 188 - Avril 2014 > 188.4 - La trappe mystérieuse du Spéléodrome

188.4 - La trappe mystérieuse du Spéléodrome

François Nus

Je ne pouvais rester sur cet échec de l’ouverture de la plaque d’acier moulé des fonderies de Brousseval au puits de Clairlieu ! On ne va pas se laisser emm... par un bout de ferraille !

Donc, je suis retourné au puits de Clairlieu samedi 28 septembre matin pour essayer d’ouvrir cette plaque qui ferme... on ne sait quoi ! Cette plaque en acier est complètement rouillée et donc quasi scellée. J’ai tout de même réussi à l’ouvrir en faisant levier avec une barre à mine, mine de rien, le bar à Ricard est juste après !

Il y a... suspens... une belle salle qui doit servir de réserve pour alimenter le gros tuyau qui descend dans le puits de Clairlieu et qui court dans le ruisseau souterrain avec ses évents qui nous les brisent lorsqu’on le longe. La deuxième plaque, « démoussée » lors de la journée du patrimoine, tombe, évidemment, dans cette même salle... il me semble inutile de vouloir l’ouvrir à tout prix, on en voit d’ailleurs les échelons sur le mur d’en face ! On voit aussi comme un entonnoir dans le fond, au ras de l’eau, qui précipite l’eau dans le tuyau, du moins c’est ce que j’en déduis. Je n’ai pas eu le courage d’y aller car il y a de la vase, ça glisse un maximum, et plus j’avance plus ça remue la merde et donc on ne sait pas où on marche ! Et puis j’étais tout seul donc je ne me voyais pas passer le week-end dans cet avaloir qui aspire l’eau et tous les margoulins qui passent...

Les « ceusses » qui veulent bien y aller : la bouche est maintenant facile à ouvrir, l’outil à ouvrir les plaques est sur place, juste sous le couvercle qu’on ouvre du puits de Clairlieu. Il faudrait peut-être bien nettoyer la grille et aller voir ce trou aspirateur... et ne pas avoir la trouille des grosses araignées !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0