Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2015 > 202 - Juin 2015 > 202.1 - Léna, 9 ans, sur le P du « mur »

202.1 - Léna, 9 ans, sur le P du « mur »

Jean-Michel GUYOT

Jean-Michel GUYOT

Mardi 19 mai 2015, il est 20 h, je suis au « mur » pour faire l’appel en remplacement de Danieliane. Nous avons Katia, Loïc, Léna, Matis, et Bertrand qui vient d’arriver, soit au total, en me comptant, six, et il faudrait être huit pour profiter de la salle.

Léna a 9 ans et a apporté un bon gros gâteau à la crème pâtissière, toute déçue qu’il n’y ait pas plus de monde pour ce moment exceptionnel. François compte virtuellement pour une septième personne, il est au Spéléodrome à équiper le puits de Clairlieu, et je dois l’y rejoindre. En bon papi, nous n’allons pas laisser notre petite Léna du haut de ses neuf marches sur l’échelle des âges repartir sans partager sa pâtisserie, celle-ci ne supportant pas un voyage de plus, à cause de la crème. On s’installe donc entre deux de nos voitures, au soleil déclinant derrière les voies ferrées, sur le macadam bien huileux par les moteurs dégoulinant. Loïc ouvre une bouteille de cidre « Loïc » et fait la distribution de l’excellent gâteau. On déguste déjà tous un bon morceau, et on aurait pu soulever le capot de l’auto pour souffler les bougies n’ayant pas allumé les vraies, car sans briquet dans les poches (ha ! les non-fumeurs). Je reçois à 20 h 30 un coup de téléphone de François qui s’impatiente. Son plan de diviser l’équipe pour optimiser le temps n’était pas à son avantage. J’étais en cours d’engloutir sa part. Je lui explique le topo sous les rires nourris de mes comparses, qu’un événement pareil ne se loupe pas. Le « mur » n’ayant pas lieu, chacun repart chez soi, et je retrouve François avec le reste du gâteau et de cidre au Spéléodrome. On fait une descente et un tour de principe avant de comparer les systèmes de fermeture des couvercles avec celui de la Haute-Borne. Pour finir, et il se bourre du gâteau sans m’en laisser.

Un grand merci à toi Léna, gros bisous... et encore !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0