Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2015 > 204 - Août 2015 > 204.4 - 21 juin : Crotot 2

204.4 - 21 juin : Crotot 2

Christophe PRÉVOT

Samedi 20 juin, 16 h 30 : Éliane et Daniel arrivent chez moi pour que nous partions ensemble avec Théo. Nous avons rendez-vous pour le second groupe de visiteurs pour la grotte du Crotot à 17 h sur le parking du local. Arrivés sur place, nous retrouvons Benoît B., Éric R., François N. et sa fille Amandine (qui fera sa dernière sortie avant quelques mois puisqu’elle en enceinte d’un troisième enfant), Gilles M., Pascal O. et Sabine V. Nous retrouverons notre dernier compère, Marc G. sur place, car il s’y rend avec son camping-car. Ceux qui ont besoin de matériel prennent bottes, casque et combinaison et nous partons un peu en désordre pour le camping 4* du bois de Reveuge à Huanne-Montmartin où Daniel a réservé deux bungalows de six places. Nous arrivons vers 19 h 30. Après quelques tours et détours sur le terrain, nous prenons finalement possession des lieux quelque peu désolés en cette saison, et filons rapidement à la pizzéria du camping qui ferme officiellement à. 20 h ! Après une bonne nuit, nous attaquons nos petits déjeuners puis prenons la route du Crotot. Nous retrouvons Marc puis Roland Brun, notre guide du jour, à l’entrée d’une carrière proche de la grotte puis rejoignons le petit parking où nul « teufeur » n’est présent.

À 9 h 30 nous entamons la descente dans la trémie désobstruée par les frères Brun à la fin des années 70, puis débouchons dans le collecteur. C’est l’émerveillement pour chacun de découvrir tous ces spéléothèmes (draperies, coulées, stalactites, stalagmites, etc.) de formes riches et variées. Pour ma part je retrouve avec plaisir la Méduse, le Monument, la forêt de sapins d’argile, etc. photographiés en 1984 lors de mon stage de photographie souterraine. En ce temps-là, on travaillait en film inversible (diapositive) Kodak Ektachrome 100 et on développait le soir même dans un laboratoire improvisé dans une cuisine avec des casseroles d’eau chaude pour faire des bains-marie pour les boites de développement et les traitements. Il n’y a pas photo : le numérique c’est plus rapide et plus simple. Mais la maîtrise de la lumière reste un art délicat ! Après 4 h 20 de promenade et d’émerveillement, nous retrouvons la douce chaleur d’un Soleil capricieux qui joue à cache-cache avec les nuages et la pluie. Nous avalons notre pique-nique protégés dans une cabane de chasse puis chacun reprend la route la tête pleine de beaux souvenirs de cette magnifique cavité.

80 photos sur : http://photos.speleo.free.fr/category.php?cat=711&expand=1,483,710,711

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0