Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2000 > 25 - Septembre 2000 > 25.6 - Vers une organisation des secours d’après Christian DODELIN, (...)

25.6 - Vers une organisation des secours d’après Christian DODELIN, INFO-SSF n°57 - juin 2000

L’accident des Vitarelles aura décidément fait couler beaucoup d’encre (et coûté son poste au colonel Merlo, patron des pompiers du Lot) mais semble aussi permettre une nouvelle approche des secours spéléologiques en France, grâce à une bonne opération médiatique.

En effet, après 2 ans de silence, la Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles a repris contact avec le Spéléo Secours Français avec l’intention de faire avancer les choses. Le S.S.F. est reconnu comme compétent et incontournable par les préfets et la D.D.S.C. pour assurer les secours souterrains, que ce soit en milieu naturel ou artificiel, à l’air libre ou noyé. Le sujet de la convention nationale est à nouveau d’actualité et il semble qu’il y ait une intention d’aboutir : l’objectif du S.S.F. sera la mise en place d’une procédure identique sur tout le territoire !

Il est évident que notre structure permet une économie importante à l’état : pour avoir 10 pompiers ayant une compétence pour être intégré en secours souterrains cela coûte aux alentours de 200 000 F par an, alors que la formation des spéléos bénévoles du S.S.F. ne coûte rien à l’état. Par contre lors des opérations de secours les spéléos passent sous un statut de requis et sont donc placés sous le contrôle de l’état et « perdent leur liberté » durant le temps de leur réquisition. C’est à ce moment là que l’état prend en charge un dédommagement financier des requis qui ont alors des obligations.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0