Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2016 > 209 - Janvier 2016 > 209.1 - Honte à Jeunesse et sport !

209.1 - Honte à Jeunesse et sport !

Christophe PRÉVOT

Oui, honte à Jeunesse et sport qui a décidé, dans le cadre des subventions pour le développement du sport, d’arrêter l’aide fournie au club : 0 euro !

Les projets du club sont considérés comme sans intérêt par la direction des sports. Plus gros club de France, importance du nombre de jeunes et de féminines, investissement auprès des jeunes du milieu scolaire, taux de recrutement, plan associatif riche... tout cela n’intéresse plus nos correspondants. Et « ils » prétendent participer au développement du sport...

Pourtant, la notice d’information 2015 du C.N.D.S. stipulait que « les financements de la part territoriale du C.N.D.S. privilégieront [...] les clubs qui présenteront des projets innovants et/ou destinés à attirer de nouveaux publics et à permettre aux plus éloignés de la pratique de s’inscrire dans un fonctionnement fédéral. »

Comment les fonctionnaires de Jeunesse et sport ont-ils pu passer à côté de nos actions destinées justement à attirer de nouveaux publics comme c’est le cas des opérations porte-ouvertes au Spéléodrome pour les journées du patrimoine et dans les grottes de Pierre-la-Treiche pour les journées nationales de la spéléologie, et nos animations toute l’année comme celles au centre commercial Saint-Sébastien. Rappelons que l’ensemble de ces activités nous permettent d’assurer chaque année de nouvelles adhésions (9 en 2015 sur les 93 licenciés, soit 10 % des adhésions).

Pourquoi ? Parce que derrière une ligne qui semblait claire, se cachaient en fait quatre actions prioritaires : le sport emploi, le sport santé (avec obligation d’être appuyé à l’Agence régionale de santé), le sport handicap et la réduction des inégalités avec le plan « apprendre à nager » (alors que ceci est de la responsabilité de l’Éducation nationale), la valorisation de l’accès aux femmes aux fonctions de cadres et de dirigeants, et des actions de promotion en direction des personnes issues des Quartiers de la politique de la ville (Q.P.V.) ou résidant en Zone de revitalisation rurale (Z.R.R.).

Ainsi, nous avons perdu une importante ressource financière qui permettait au club de disposer d’un matériel et d’Équipements de protection individuelle répondant aux normes obligatoires de sécurité. Sans ces matériels la simple survie du club est compromise, en particulier dans les activités ouvertes au public où nous mettons du matériel à disposition (casques, cordes, harnais...) et qui nous permettent justement d’attirer de nouveaux publics...

L’assemblée générale sera l’occasion d’évoquer cette perte et les moyens de chercher de nouveaux financements, mais aussi de retravailler notre dossier C.N.D.S. pour 2016 !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0