Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2017 > 227 - Juillet 2017 > 227.4 - Complément au sujet des espèces troglobies de Lorraine

227.4 - Complément au sujet des espèces troglobies de Lorraine

Christophe PREVOT

Parmi l’ensemble des espèces troglobies présentes en Lorraine, l’Inventaire national du patrimoine naturel (I.N.P.N.), géré par le Muséum national d’histoire naturelle de Paris (M.N.H.N.), signale 13 espèces endémiques (ou indigènes) placées sur la liste rouge des crustacés d’eau douce menacés de France : Bathynella gallica, Bathynella natans natans, Bathynella natans picardi, Cæcosphæroma burgundum burgundum, Cavernocypris subterranea, Græteriella unisetigera, Niphargus aquilex, Niphargus fontanus, Niphargus foreli, Niphargus schellenbergi, Niphargus virei, Parastenocaris psammica, Proasellus cavaticus et Sphæromicola topsenti.

Il convient donc de surveiller de manière très spécifique la présence de ces espèces pour déterminer si leur mise sur liste rouge est due à un manque crucial de connaissances lors de son établissement en 2012 (statut DD pour Données insuffisantes, comme c’est le cas de Bathynella gallica, Bathynella natans et Parastenocaris psammica), ou si ces espèces sont effectivement en danger de disparition dans notre région. La liste indique que Cæcosphæroma burgundum, Cavernocypris subterranea, Græteriella unisetigera, N. Aquilex, N. fontanus, N. foreli, N. schellenbergi, N. virei, Proasellus cavaticus et Sphæromicola topsenti ont un statut LC de Préoccupation mineure avec faible risque de disparition.

À titre d’exemple, les observations récentes et les comptages de Cæcosphæroma qui deviennent systématiques au Spéléodrome de Nancy montrent des colonies très importantes en au moins deux points (puits de Clairlieu : arrivée d’eau dans galerie de liaison et bassin de rétention à la base du puits) de la partie accessible à l’Homme (Hamon B. : S.S.B. n° 413, 473, 477 ; Prévot Chr. : L.P.U. n° 226). On peut légitimement supposer que leur présence est encore plus importante dans le milieu interstitiel qui alimente le réseau...

Ainsi, il est important de connaître les sites où l’ensemble de ces espèces sont censés être présentes et profiter de leur visite pour effectuer des comptages et des photographies, voire des prélèvements.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0