Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2018 > 238 - Juin 2018 > 238.1 - Une semaine dans le Vaucluse

238.1 - Une semaine dans le Vaucluse

Séverine Chanot (G.S. « Le Graoully »)

Ce samedi 21 avril, le réveil sonne bien tôt ! Je dois en effet être chez Sabine pour 7 h du matin ! Peu importe, il fait beau et je suis en vacances ! Je récupère Sylvie au passage ; nous arrivons chez Sabine et rejoignons Pascal et Théo au local.

Le trajet se déroule assez rapidement et nous arrivons en fin d’après-midi à Saignon, jolie petite localité du Vaucluse à quelques kilomètres d’Apt. Jean-Luc et Philippe arrivent un peu plus tard dans la soirée. Laurent nous rejoindra dimanche soir et Jean-Louis arrivera lundi soir.

>

Pour ce dimanche 22, nous irons à l’aven Jacky, à proximité de Simiane La Rotonde. Nous mettons un certain temps à errer dans la végétation à la recherche de l’entrée... Bah oui, quelle idée de quitter le chemin principal alors qu’il est stipulé dans la topo que l’entrée se trouve sur le chemin principal !!! Heureusement, Sylvie finit par trouver l’entrée ! Une belle grille on ne peut plus visible sur le bord du chemin !

Théo équipe, et nous nous suivons pour un enchaînement de puits jusqu’à ‑170 m. C’est un trou alpin avec des têtes de puits parfois délicates pour des novices.

La soirée est déjà bien entamée lorsque nous remontons à la surface. Lorsque nous arrivons au gîte, Laurent a déjà promené Harko et a commencé à préparer le repas !

Lundi 23 avril, nous faisons 2 équipes. En effet, nous prévoyons d’aller au Jean-Nouveau mardi 24. Afin « d’alléger » cette sortie du lendemain, Théo, Jean-Luc et Laurent commenceront aujourd’hui l’équipement de cet aven. Ils rentreront ravis d’avoir pu équiper jusqu’à ‑400 m !

Pendant ce temps, le reste du groupe va à l’aven du Château à Saint-Christol d’Albion. Il est situé en plein village, sous une trappe en verre à côté d’une ancienne boucherie. Sabine est à l’équipement et nous nous suivons facilement dans cette succession de quelques puits jusqu’à environ ‑75 m. Nous nous enfilons ensuite dans le méandre où la progression n’est pas très aisée... Nous renonçons et rebroussons chemin car ce méandre mène juste à un petit point d’eau au niveau duquel il faudra de toute façon faire demi-tour. Nous mangeons en bas du puits et remontons sans difficulté. Philippe est au déséquipement, encadré par Pascal.

À la sortie, nous allons voir l’entrée du trou Souffleur qui se trouve à l’autre bout du village.

Mardi 24 avril

C’est « la » grosse journée de la semaine ! Tout le monde ou presque s’apprête à descendre dans l’aven Jean-Nouveau. Théo, Sabine, Pascal, Laurent et Jean-Louis iront jusqu’au fond, à ‑600 m. Ils partent les premiers.

Une deuxième équipe partira un peu plus tard. En effet, Philippe et moi ne nous sentons pas encore capables de remonter 600 m. Jean-Luc nous encadrera pour cette journée.

Le puits d’entrée, fractionné, nous amène déjà à ‑167 m ! Nous continuons la descente jusqu’à environ ‑350 m. En effet, nous pensons à la remontée et décidons de ne pas aller plus bas. Nous remontons quelques puits, faisons la pause casse-croûte et continuons vers la surface. Nous progressons tranquillement et la remontée se fait plutôt bien ! Arrivés à la base du P167, c’est l’heure du thé ! Un p’tit remontant avant la remontée !

Celle-ci se passe étonnamment bien ! Nous enchaînons les puits à notre rythme et relativement facilement ! Les frac’ se passent très bien ! La lumière du jour ne tarde pas à se faire voir. Nous qui pensions peiner et souffrir à la remontée... il n’en est rien ! Si on avait su, on aurait poussé la descente jusqu’à ‑400 !

L’autre équipe sortira plus tard ! Eux aussi rentreront ravis de leur journée !

Mercredi 25 avril

Pas de spéléo aujourd’hui. En matinée, les garçons partent à la recherche d’un cours d’eau pour laver une partie du matériel. Pendant ce temps, les filles iront se balader à Saignon, petite localité connue pour son Rocher que nous voyons depuis le gîte. L’après-midi, nous partons tous en balade pour les gorges de la Nesque.

Jeudi 26 avril

Nous nous préparons pour la perte du Calavon.

Théo équipe. L’entrée se fait sous une petite cascade. Suit une main courante qui débouche sur un puits. Un peu plus loin, nous accédons à un méandre agrémenté d’un filet d’eau. C’est fort joli ! Les frac’ du puits suivant sont à passer en « technique parapluie ». Le Calavon nous arrose au passage. Nous arrivons à l’endroit dit « La baignoire » ; poursuivre la progression va nous obliger à nous tremper dans l’eau. Nous n’irons pas plus loin pour cette fois.

Seul Théo s’aventurera au-delà pendant que le reste du groupe entamera la remontée.

Nous sortons bien mouillés de cette jolie cavité. Heureusement, dehors le soleil et sa chaleur nous attendent !

Vendredi 27 avril

Nous arrivons déjà à la fin de cette semaine.

Pour le dernier jour, nous irons à l’aven du Rousti, sur la commune de Simiane La Rotonde, une toute petite traversée : un P20, une galerie dite « du métro » qui débouche quelques dizaines de mètres plus loin sur une sortie artificielle. Quelques jolies concrétions ! Nous terminons cette semaine en beauté !

L’après-midi, pendant qu’une partie de l’équipe va laver le matériel, les autres vont visiter le Petit Colorado Provençal de Rustrel. Il s’agit d’anciennes carrières d’ocre où la végétation reprend peu à peu ses droits. Le site est magnifique !

Samedi 28 avril

Nous quittons le Vaucluse vers 9 h du matin. Il fait un soleil magnifique et le thermomètre de la voiture indique déjà 21 degrés... Quelques heures de route plus tard, le ciel est tout gris, il pleut et la température affiche 10 degrés... Pas de doute, nous voici bien rentrés en Lorraine !

Photos de l’article de Sabine Véjux-Martin

D’autres photos par Laurent :

https://www.facebook.com/aubry.laurent/posts/1707063276076346

https://www.facebook.com/aubry.laurent/posts/1707065306076143

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0