Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2018 > 238 - Juin 2018 > 238.3 - De retour de Méaudre

238.3 - De retour de Méaudre

Christophe Prévot

Le week-end de Pentecôte (19-20-21 mai) la Fédération française de spéléologie (F.F.S.) tenait son assemblée générale ordinaire à Autrans-Méaudre sur le Vercors.

Les réductions budgétaires annoncées lors de la réunion du conseil d’administration de mars sur le Fond d’aide au développement local (FAAL) et sur les Dotations post-expéditions (D.P.E.) gérées par la Commission des relations et expéditions internationales (CREI) ainsi que la rupture des conventions de fonctionnement régional décentralisé des régions Midi-Pyrénées et Lorraine faisaient que cette A.G. risquait d’être plutôt mouvementée...

Le samedi matin la réunion du C.A. vit donc ces sujets aborder et fut plutôt houleuse avec quelques altercations verbales. L’après-midi ce fut à nouveau l’un des thèmes de la réunion des élus (présidents des C.D.S. et C.S.R. et leurs représentants à l’A.G. fédérale). La majorité des élus semblait attachée au respect de la signature des conventions et au rétablissement des budgets supprimés.

L’après-midi fut conclue par l’inauguration officielle de la Structure artificielle de spéléologie (S.A.S.) d’Autrans-Méaudre (voir : Prévot Chr. (2018) - « La S.A.S. d’Autrans-Méaudre (38) », Le P’tit Usania  236, USAN, Nancy, p. 4) baptisée pour l’occasion « Spéléo Tour José Mulot ». Le nom de Spéléo Tour a été déterminé par concours et l’association à la mémoire de José Mulot semble avoir été suggéré par Thierry « Bisounours83 » sur le forum fédéral.

José Mulot (26/6/1957 ‑ 10/1/2018) était instructeur fédéral depuis 1996 et Diplômé d’État depuis 2007. Je l’avais rencontré pour la première fois en juillet 1985 lors de mon stage d’initiateur alors qu’il était cadre. Puis je l’ai retrouvé en 2007, stagiaire comme moi lors du stage national d’Assistance à victime (A.S.V.) de novembre à la Maison lorraine de spéléologie.

Nous nous rencontrions régulièrement lors des congrès nationaux et des assemblées générales fédérales. C’était un homme discret, humble et passionné par l’enseignement de la spéléologie. Professeur de S.V.T., il aimait à faire partager sa passion à ses élèves jusqu’à ce qu’il quitte l’Éducation nationale pour devenir conseiller technique national à la F.F.S. en 2012. À ce poste il s’est notamment attaché à défendre la spéléologie à l’école et a développé la S.A.S.

Le dimanche ce fut enfin l’assemblée générale. Les réunions du C.A. puis des élus ayant permis de désamorcer les conflits, l’A.G. fut sereine et se déroula sans encombre, malgré l’intervention de la commission financière et statistiques qui souleva des questions sur certaines dépenses. Bien évidemment les sujets sur les réductions budgétaires furent abordés et les représentants des C.D.S. et C.S.R. décidèrent de rétablir les budgets de 2017. Face à ce surplus de dépenses (environ 25 000 €) le C.A. fédéral aura la lourde charge de suivre le budget 2018 au plus près afin d’éviter les dérapages et devra compter sur un taux de subventionnement important...

Afin de redéfinir la place de la Fédération, de ses rôles et missions, l’idée de refaire des états généraux de la spéléologie a été évoquée. Par contre celle de créer une commission Exploration n’a pas été retenue par l’A.G.

Nous avons eu le plaisir d’accueillir pendant toute l’A.G. le président de la Fédération des clubs alpins et de montagne (F.F.CAM) dans le cadre d’opérations de rapprochement de nos deux fédérations. En présentation, celui-ci a rappelé que la F.F.CAM fédère environ 86 000 licenciés et que sa fédération n’est délégataire d’aucune activité ce qui ne l’empêche pas de pratiquer la randonnée, l’escalade, l’alpinisme, le ski, la spéléologie, le canyonisme... L’une des grandes forces de la F.F.CAM se trouve dans les 127 refuges et chalets de montagne qu’elle gère et entretient !

Pour conclure, rendez-vous en 2019 pour le congrès national et l’A.G. fédérale à La Ciotat (13) où, en plus des activités nautiques, nous pourrons notamment découvrir la grande cavité de la commune, la grotte du Grand Draïoun (Dév. : 1 600 m ; Prof. : ‑160 m) ou celles de Marseille (aven des Quatre trous : ‑173), Aubagne (grand évent du Mussuguet : ‑168), Carnoux, Cassis… voir plus loin !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0