Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2018 > 240 - Août 2018 > 240.2 - Un outil pour bibliophile Adobe Scan

240.2 - Un outil pour bibliophile Adobe Scan

Christophe Prévot

Les bibliophiles disposent dans leur bibliothèque d’ouvrages divers et variés. Posséder des livres c’est bien, mais la recherche à l’intérieur d’un document imprimé n’est guère aisée... Il est alors intéressant de disposer d’une copie numérique de l’ouvrage permettant une recherche en plein texte quand le document est ouvert mais aussi une recherche plus large par le biais d’un explorateur de fichiers. La difficulté est alors de disposer de ces copies numériques. C’est en général un long et fastidieux travail de numérisation puis de passage dans un logiciel de reconnaissance optique de caractères (OCR).

Adobe Scan est une application pour tablettes Android ou iPad qui révolutionne la numérisation de documents. En effet, une fois installée sur la tablette ou le téléphone, il suffit d’ouvrir l’application et de pointer la caméra de l’appareil vers une page de document pour que l’application détecte les textes, choisisse un bon cadrage (donc il faut cadrer large, l’application fera le travail et s’adaptera toute seule à la page !) et prenne la page en photo. Il est alors possible d’enchaîner les prises de vues pour numériser entièrement un document. Une fois ce travail rapidement achevé, il est possible de renommer le document et, si besoin, de recadrer les pages, puis l’enregistrer en format PDF. Adobe Scan transfère alors le document dans le Cloud d’Adobe qui montre toute la puissance du logiciel de reconnaissance de caractères intégré en superposant virtuellement sur les images des pages le contenu textuel. L’ouverture du fichier dans un lecteur PDF montrera l’image tout en permettant la recherche en plein texte ou le copier-coller ! Même si la reconnaissance de caractères n’est pas parfaite, cela n’est pas gênant puisqu’on conserve visuellement le support initial sous forme d’image.

Limitations d’Adobe Scan :

·  fonctionne pour 25 pages maximum d’où la nécessité de numériser un document en plusieurs paquets de 25 pages (pour réassembler le document il est possible d’utiliser un site internet comme, par exemple, SmallPDF — https://smallpdf.com/fr/fusionner-pdf — qui permet de faire ce genre de travail et de compresser le document, à raison de deux fois par heure gratuitement) ;

·  ne reconnaît pas une écriture manuscrite.

À noter aussi qu’Adobe Scan utilise le Cloud d’Adobe et donc enregistre sur des serveurs externes les documents numérisés...

Pour en savoir plus : https://acrobat.adobe.com/fr/fr/acrobat/mobile-app/scan-documents.html

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0