Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2019 > 246 - Février 2019 > 246.1 - Faune cavernicole : observation de papillons à Pierre-la-Treiche

246.1 - Faune cavernicole : observation de papillons à Pierre-la-Treiche

Christophe PREVOT

À l’occasion d’une visite de la grotte Sainte-Reine à Pierre-la-Treiche le 24 octobre dernier j’ai été attentif à la présence de la faune et j’ai remarqué deux espèces de lépidoptères (papillons) dans le Labyrinthe, dans le renfoncement au carrefour des galeries des entrées G, H et I.

J’avais bien reconnu l’un d’entre eux, mais le second cas me posait question et j’ai sollicité Bernard Hamon, éminent biospéologue messin, pour identifier l’animal.

Il s’agit donc d’un côté de la Découpure (Scoliopteryx libatrix), aisément reconnaissable avec sa forme ramassée, sa couleur rouille-orangée et ses « poils ». On le trouve régulièrement dans la grotte des Sept-Salles au niveau de l’entrée 2, de la salle d’effondrement et jusqu’à la Barrière.

Présent en deux exemplaires à quelques décimètres d’écart, la seconde espèce est le Paon du jour (Aglais io). Les ailes refermées sont assez découpées et de couleur uniforme sombre. Pour ma part c’est la première fois que je rencontre ce papillon dans une grotte à Pierre-la-Treiche et il ne m’était pas familier.

Dans les deux cas il s’agit d’espèces courantes de papillons, présentes sur l’ensemble du territoire métropolitain et, de manière plus générale, en Europe, en Asie... Ils sont connus pour hiverner entre octobre et mars dans des endroits sombres, frais et sec comme en particulier les grottes.

Lors de vos passages dans les cavités souterraines naturelles ou anthropiques n’hésitez pas à relever la présence de faunes afin d’améliorer nos connaissances biospéologiques locales.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0