Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2019 > 253 - Septembre 2019 > 253.1 - Un Usanien au congrès national 2019 de La Ciotat

253.1 - Un Usanien au congrès national 2019 de La Ciotat

Pascal Admant, dit Bubu

Le congrès national et l’assemblée générale de la F.F.S. se sont tenus les 7, 8, 9, 10 juin 2019 à La Ciotat ; le plein d’infos à retrouver sur : https://congresffs2019.fr/

Comme dans tous nos déplacements vers les « pays imbécile’ où jamais il ne pleut » (comme dit Brassens) mais plus riches en cavités que le Grand Est, nous constatons que le rapport distance verticale sur distance horizontale parcourues est très faible. Donc, La Ciotat c’est loin.

Alors pourquoi y aller ?

·  Pour rencontrer des spéléos : des conférenciers, des bénévoles de l’organisation, des administrateurs de la Fédération, des congressistes côtoyés au gré des visites, d’anciens Usaniens émigrés dans d’autres régions...

·  Pour vivre un moment représentatif de toutes les facettes des activités spéléologiques.

·  Pour découvrir les stands : matériels, livres, cavités aménagées, professionnels...

·  Pour utiliser les efficaces moyens actuels de voyage : télépéage, géolocalisation... Les topos des lieux préparés par l’organisation étaient tous accompagnés d’un bouton relié à l’itinéraire interactif d’accès. À ce propos (comme se demande Francis Cabrel), était-ce mieux avant  ? D’un côté le point bleu sur le Smartphone amène au centimètre au départ du gouffre, du canyon ou de la randonnée du vertige... mais de l’autre, il fait traverser des kilomètres de béton et zones commerciales là où il y avait des garrigues. Alors ?

·  Pour se confronter à un programme exceptionnel de communications, de démonstrations, de présentations... Je n’ai trouvé qu’un tout petit moment pour flâner sur le port de La Ciotat. Quant aux activités, il n’y avait que l’embarras du choix : spéléo, canyon, randonnées...

Dès le départ, j’avais axé mes envies sur la spéléo et j’ai ainsi parcouru trois cavités :

·  La Thipauganahé : une petite merveille au cœur du plateau de Siou-Blanc. Le nom compliqué vient des initiales des prénoms des découvreurs. Une belle verticale de 60 m débouche au sommet d’une salle de grand volume. Un peu d’attente à la remontée nous a donné l’occasion de chanter et de faire un concert « lithophonique » sur des draperies qui sonnaient merveilleusement.

·  La Méfiue : dans le massif de la Sainte-Baume, paradis des géologues. C’est là que les étudiants de cette discipline viennent apprendre à cartographier les roches sédimentaires embarquées dans de grands plis et chevauchements. Une belle étude à ce sujet : Lankester H. (2007) - Aven de la Méfiue. Massif de la Sainte-Baume, Nans-les-Pins, Var, Étude de cavité BEES spéléologie, Vinon-sur-Verdon (https://docplayer.fr/28801569-Etude-de-cavite-bees-speleologie-juin-aven-de-la-mefiue-massif-de-la-sainte-baume-nans-les-pins-var-harry-lankester-vinon-sur-verdon.html)

  • Le 14-Juillet : À la fois canyon sec (pour l’accès) et cavité qui s’ouvre en pleine falaise. Une grotte étonnante qui s’ouvre en pleine parois des falaises Soubeyrannes. L’accès est sur le tracé du canyon sec du même nom ; pour l’occasion, la première partie jusqu’à la grotte était équipée spéléo ; magnifiques vues sur la Grande Bleue !

En plus des activités, les spéléos du C.D.S.C. 13 avaient mis les grands moyens.

Le point central était situé à l’espace Paul Eluard, qui jouxte la piscine, avec l’accueil, la restauration, les débats, les stands, les soirées... À deux pas de là, une grande part des congressistes avaient investi le camping de la Sauge  ; le proprio n’en revenait pas, à la fois du nombre et de la qualité de ses hôtes.

Les projections ont eu lieu dans la plus ancienne salle de cinéma du monde encore en activité : l’Eden Théâtre.

Films primés :

·  Spéléo : 4 750 voix pour The beautiful underground world, 7 min 13 s : https://youtu.be/fGTXojaLjiA

·  Canyon : 3 800 voix pour Canyon de Yèse, vallée d’Aspe (64), 4 min 35 s : https://youtu.be/5cPp3rfyWb8

Tout près encore, diverses démonstrations, expositions, animations... avaient lieu au gymnase Virebelle. Bref, un programme à donner le vertige sans même aborder une réelle verticale.

Et pour finir, je vous en sers une qui m’a échappée à la manifestation de la Fête des collines au parc de la Cure d’Air le 5 mai dernier (voir Le P’tit Usania n° 250) : Quand les spéléos installent des stands, ils ont besoin d’une échelle, bien ; et comment la transporter sur le toit d’une voiture ?... Avec une galerie !!!

Pour tous les stands et autres enthousiasmes spéléos, en particulier pour ceux de ce congrès 2019, un grand bravo. Merci au C.D.S.C. 13 !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0