Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2020 > 265 - Septembre 2020 > 265.1 - Désobstruction à Sainte-Reine

265.1 - Désobstruction à Sainte-Reine

Théo Prévot

15 mars 2020, dernière sortie autorisée avant le confinement annoncé quelques jours auparavant…

Plus besoin de présenter le boyau Rat-Lynx situé après la tête de Renard dans la grotte Sainte-Reine. Nous voici de nouveau dans ce fameux boyau, un bouchon de glaise, sur la droite un petit peu avant le fond de la désobstruction, nous avait tapé dans l’œil le week-end précédent et c’est bien motivé que nous entamons le travail.

Nous commençons par vider la zone tampon numéro une puis, après une bonne dizaine de seaux, nous glissons vers la zone numéro deux. Nos points de stockage étant vides, nous entamons enfin la désobstruction. La glaise est bien compacte et un joli bloc est en équilibre au-dessus de moi. Aucun doute, il bouche quelque chose ! Après une demi-heure (une heure ? On en perd la notion du temps…) je réussis à faire bouger un peu le bloc que j’atteins alors à bout de bras avec l’espèce de pieu en ferraille récupéré au fin fond du local. Le temps passe et l’idée de repartir se fait entendre mais pas question de partir en laissant ce bloc ici. Olivier qui n’a encore pas vu l’avancée des travaux entend alors un bruit sourd… « Tout va bien ? », « Oui, oui, je viens de faire tomber le bloc. On le sort et on jette un coup d’œil ». Je tire le bloc et jette un coup d’œil. Bingo ! Je vois un trou noir ! Nous amenons le bloc jusqu’à la zone deux et Olivier s’empresse d’aller voir de lui-même. Nous ressortons le bloc qui pèse son poids, il n’aurait pas fallu le prendre sur la tronche me dit alors Olivier.

Intrigués par notre trouvaille nous faisons une petite pause et commençons à imaginer la suite, je vous laisse imaginer… Nous sommes tout de même vite ramenés à la réalité lorsqu’Olivier me dit avoir entraperçu des marques bizarres au plafond. Une seule solution, y retourner ! Je m’engage le premier et suis un peu dégouté en voyant que mon compère ne s’est point trompé sur les marques qu’il a vues. Quelques coups de pelle pour faciliter la montée et nous voici alors dans la Caverne aux Ossements. Bien que la découverte ne soit finalement qu’un shunt nous sommes contents de notre travail et repartons pour annoncer la nouvelle à mon père.

Après confirmation de Benoît Losson nous venons de mettre à jour la présence de galeries tridimensionnelles dans la grotte, ça en jette !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0