Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2001 > 34 - Juin 2001 > 34.3 - Histoire de nœud : le nœud de demi-huit

34.3 - Histoire de nœud : le nœud de demi-huit

Daniel PREVOT

Dès qu’il a manipulé des fibres, l’homme a inventé des nœuds. En cet art il est donc très difficile d’être original. On ne peut que reproduire, même si on l’ignore, une découverte faite par un prédécesseur qui restera dans l’ombre à jamais.

Je n’ai trouvé aucune trace dans aucun des ouvrages spécialisés que j’ai pu consulter, du nœud que je présente ici et que j’ai baptisé NŒUD DE DEMI-HUIT pour des raisons qui apparaîtront clairement aux manipulateurs (il s’agit d’un nœud de huit incomplètement « tricoté »).

En 1990 lors des travaux de désobstruction du PUITS de 63 m dit DE LA VIERGE, au SPÉLÉODROME DE NANCY, pour des raisons d’utilité j’ai été conduit à « redécouvrir » ledit nœud. Devant remonter une cinquantaine de m3 de déblais, seaux après seaux, à l’aide d’une corde de 10,5 tractée par des spéléos répartis de chaque côté, j’ai rapidement constaté l’inadaptation du classique et universel nœud de HUIT pour ce type d’utilisation, car il est très mal sollicité. À l’issue de nombreuses manipulations une solution très simple m’est alors apparue, celle dudit nœud de demi-huit.

En 1990 j’ignorais totalement l’existence du nœud dit de ROMANO, dont il est un proche parent (boucle en milieu de corde), tout en étant de réalisation beaucoup plus simple, mais que j’aurais utilisé sans en chercher un autre si je l’avais connu. Les SPÉLÉOLOGUES DU CAUSSE DE LIMOGNE EN QUERCY expliquent la réalisation de ce nœud dans une intéressante brochure technique publiée en 1988 et destinée au spéléo-secours. La bible du spéléo, je veux bien sûr parler de l’incontournable et remarquable ouvrage TECHNIQUES DE LA SPÉLÉOLOGIE ALPINE de notre ami Georges MARBACH, page 78 de la troisième édition 2000, en publie également la construction.

Dans les années 1992-93 j’ai fait part à G.M. de ma « découverte » en lui demandant de bien vouloir en tester la solidité afin d’en proposer la publication à SPELUNCA. Ne voyant rien arriver, en 1995 j’ai malgré tout proposé à Philippe DROUIN (rédacteur en chef de ladite revue nationale) un article concernant ce nœud (j’ai gardé la copie de mon courrier sur une disquette, c’est l’avantage en matière d’archivage des matériels informatiques). Il ne m’a répondu que l’année suivante (suite à une question sur le devenir dudit article) l’avoir remis au GET de l’EFS pour étude. On peut regretter cet impérialisme de l’EFS qui a daigné reconnaître (seulement quand je l’ai interrogé à ce sujet) avoir reçu ledit article, mais avoir eu d’autres questions plus importantes et urgentes à régler que mon papier qui est ainsi progressivement passé aux oubliettes (c’est mieux qu’aux toilettes)... et l’affaire se serait sans doute arrêtée là si...

Récemment, en feuilletant la très célèbre bible dont j’ai parlé ci-dessus, je découvre à la page 78, que mon ami G.M. a publié (pour la première fois et sans référence) ce nœud que je lui ai donc proposé il y a plusieurs années, mais sous l’appellation de « huit directionnel » avec le nœud Romano dans la rubrique des boucles en milieu de corde. C’est la lecture de cette page qui m’a encouragé à l’écriture de cet article pour votre mensuel favori. Plus récemment encore, en feuilletant LE LIVRE DES NŒUDS de Geoffrey BUDWORTH, traduction par Nicolas BLOT de THE KNOT BOOK (édition 1993) publiée en 1996 par DE VECHI POCHE à PARIS, j’y ai découvert page 138 le dit nœud comme « variantes de boucles nouées en huit » (il y a en effet 2 variantes). Je l’avais également montré à mon ami flamant, Denis WELLENS, qui en a fait la promotion chez lui et il est revenu en franchissant la frontière dans l’autre sens cette fois... Comme quoi, certains nœuds font leur chemin... Enfin bref il est temps que je le publie...

Le nœud de demi-huit appartient à la famille des nœuds d’amarrage. Son but est de réaliser une boucle en milieu de corde qui ne crée pas de zone de « mauvais travail ». Divers usages sont possibles, comme par exemple : fractionnement sans boucle, réalisation d’échelles souples dites de circonstance, palan... que nous présentons ci-dessous :

Portfolio

Comment réaliser le nœud de demi-huit (cliquer sur la vignette pour (...) Le demi-huit en palan (cliquer sur la vignette pour obtenir l'image en (...) Le demi-huit comme fractionnement sans boucle, poignée mise vers le haut (...) Le demi-huit comme étrier (échelle de circonstance) ou poignée sur corde (...)
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0