Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2002 > 47 - Juillet 2002 > 47.1 - Alerte aux processionnaires du chêne dans le lunévillois

47.1 - Alerte aux processionnaires du chêne dans le lunévillois

Daniel PREVOT

Dans Le P’tit Usania numéro 43 de mars, j’ai évoqué dans la note (2) jointe au compte-rendu de notre camp d’hiver dans l’Aude en février, les problèmes posés par les chenilles du thaumetopœa pityocampa (dites Processionnaires du pin) dont on a pu observer de nombreux nids dans les pins de la commune de Galinague à quelques km du TM-71, dans la haute vallée de l’Aude.

L’Est Républicain du 19 juin informe ses lecteurs de la présence dans le Lunévillois, notamment dans la commune de Vitrimont, de nids de chenilles du thaumetopœa processionna (dites Processionnaires du chêne). Les nids forment des sortes de poches allongées sur l’écorce des chênes (malades de préférence, ils sont nombreux depuis la tempête de noël 1999). Cette mise en garde vaut pour tous les utilisateurs de la forêt : randonneurs, vététistes, prospecteurs spéléos, promeneurs... Attention, le danger est réel : les poils des chenilles sont extrêmement urticants et causent des démangeaisons sévères, aussi l’E.R. pose la question : « Faut-il interdire purement et simplement l’accès aux forêts ? » au moins provisoirement c’est-à-dire jusqu’à la mi-juillet. Les personnes asthmatiques ou allergiques doivent être particulièrement prudentes car elles risquent, en cas d’infection, d’avoir des complications oculaires ou respiratoires beaucoup plus graves que de simples démangeaisons !

Dans son édition de jeudi 27 juin, l’E.R. informe ses lecteurs de la décision de l’O.N.F. d’interdire l’accès aux promeneurs à la forêt domaniale de Vitrimont, le maire de la commune voisine d’Anthelupt a pris également un arrêté semblable pour la même raison. L’article de l’E.R. signale également la présence de ce fléau à Pulnoy commune du Grand Nancy. Bien qu’il n’y ait pas encore de nid signalé dans la forêt de Haye, je recommande la prudence aux spéléos : observez bien et à distance les troncs des gros chênes avant de vous en approcher afin de voir s’ils n’en sont pas porteur. Je demande aux Usaniens qui pourraient en observer aux abords des sites spéléo, de bien vouloir m’en informer.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0