Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2003 > 56 - Avril 2003 > 56.2 - Six années d’expéditions au gouffre Jean-Bernard

56.2 - Six années d’expéditions au gouffre Jean-Bernard

Martial MARTIN

Du 15 au 28 février 1997 :

Je participe à l’expédition organisée par le groupe spéléo de Lille : nous plantons beaucoup de nouveaux spits jusque -800.

Du 7 au 15 février 1998 :

L’USAN équipe jusque -500. L’équipe portage bivouac n’étant pas assez forte physiquement, ils ont fait une petite galère et lorsque nous les avons croisés quand ils remontaient nous les avons aidés à ressortir plutôt que d’aller équiper plus loin. Nous avons laissé équipé jusque -500 pour l’année d’après.

Du 13 au 21 février 1999 :

Expédition annulée pour cause d’avalanches.

Du 26 au 30 décembre 1999 :

Expédition annulée pour cause de tempête

Du 09 au 12 octobre 2000 :

Nous partons Sylvie, Marc et moi le vendredi soir à 18h de Nancy. Nous dormons dans un refuge dans la vallée. Le samedi matin nous montons pour arriver au refuge vers 12h.

Vers 16h nous entrons dans le V4. Au puit Alain, Sylvie fait tomber un kit bien dodu qui me rate mais le kit est un peu explosé du cul... Aucune importance, Super-Marc le portera à l’envers. Nous arrivons à -500 après avoir changé quelques bouts de corde. Nous commençons l’équipement à partir de -500 et équipons jusqu’au puit du balcon. Nous décidons d’arrêter là, nous mangeons un peu et nous faisons le plein de carbure, mais le carbure n’est plus dans le kit, une certaine angoisse nous prend au ventre... remonter à l’éclairage électrique nous paraît compromis. Après quelques recherches entre les blocs où Marc avait méchamment jeté son kit en passant un passage étroit, nous retrouvons la bite à carbure : le moral remonte. Nous entamons la remontée et rentrons au refuge du Folly vers 6 h du matin le 10 décembre.

Nous dormons un peu et rejoignons Nancy le même jour vers 19h : un bon week-end.

Du 09 au 18 septembre 2001 :

Déséquipement du Jean-Bernard : une superbe semaine.

Du 22 au 28 février 2003 :

Expédition organisée par les Vulcains.

Pascal ODINOT et moi-même partons le vendredi 21 au soir et passons la nuit à l’intérieur de la voiture dans la vallée de Samoëns. Le matin, après avoir déjeuné, nous emmenons nos affaires au lieu d’héliportage et appelons préalablement le responsable de l’héliportage vers 10h. Celui-ci nous annonce qu’il est pris dans les embouteillages sur l’autoroute et nous demande d’aller chercher le filet à la Station Esso. L’héliportage prévu à 14h est reporté à 16h... Une fois le filet récupéré, nous le déposons à l’endroit convenu après y avoir mis nos affaires et nous commençons la montée vers le refuge du Folly. Durant toute la journée et tard dans la soirée les équipes arrivent successivement. Pascal et moi étions prévus dans l’équipe qui descendait le mardi 25 à 12h. En attendant, nous avons aidé au portage du refuge jusqu’au trou et fait quelques balades sur les sommets environnants.

Le mardi vers 12h nous entrons par le V4 : nous faisons partie d’une équipe de 5, ayant pour objectif de remonter du matériel de -900, de bivouaquer à -500 et de ressortir. Nous laissons notre nourriture et nos affaires de rechange à -500 et descendons légers jusqu’au bivouac de -900. La descente se fait plutôt style canyon, le trou n’étant pas équipé hors crue ! Les mono-spits, amarrages naturels et frottements de corde sont courants. Arrivé néanmoins à -900 au bivouac, nous apprenons qu’il y a eu un petit changement et qu’il va falloir attendre le matériel sous couverture de survie... nous sommes trempés ! Pascal et deux autres coéquipiers décident de passer l’étroiture et d’aller chercher le matériel des plongeurs. Quelques heures après ils reviennent avec du matériel. Pascal décide de bivouaquer à -900 alors que je décide de remonter en surface avec Bernard LIPS. Bernard et moi sortons vers 18h le mercredi 26. Pascal ressortira le jeudi 27 vers 6h du matin.

Après avoir pris quelque repos, nous décidons de redescendre vers 15h le jeudi 27 et passons la nuit du 27 au 28 dans un refuge dans le Doubs avant de rentrer à Nancy.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0