Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 1999 > 07 - Mars 1999 > 07.1 - L’acétylène

07.1 - L’acétylène

Philippe NOWAK

L’acétylène est un carbure d’hydrogène découvert en 1806 par sir Humphry DAVY, chimiste et physicien anglais (1778-1829) qui mit au point notamment la lampe de sûreté des mineurs. Jusqu’en 1894 il n’a guère été utilisé que dans les laboratoires...

En 1894, Henri MOISSAN, chimiste français (1852-1907), prix Nobel de chimie en 1906, trouve un moyen de le préparer aussi facile que peu coûteux. L’acétylène devient alors un gaz d’éclairage dont l’usage se généralise jusqu’à la moitié du 20ème siècle. Les manuels datant du début du siècle mentionnent : « gaz doué d’un grand pouvoir éclairant, sa lumière fixe, et très hygiénique pour la vue, est d’un prix de revient inférieur à celui de beaucoup d’autres systèmes d’éclairage ». En effet, l’acétylène, qui brûle avec une flamme fuligineuse lorsque l’oxygène n’est pas suffisant pour sa complète combustion, brûle avec une flamme extrêmement brillante au sortir d’un tube effilé ou d’une fente très étroite. Cette flamme a un pouvoir éclairant, à volume égal, environ 15 fois supérieur à celui du gaz ordinaire.

La trouvaille de MOISSAN est la suivante : faire agir à froid de l’eau sur du carbure de calcium (le CARBURE de nos grands-parents vendu alors dans toutes les bonnes drogueries) obtenu lui-même par l’action du carbone sur la chaux dans les fours électriques dont la température dépasse 3 000 °C. Ce carbure se présente sous la forme de cailloux de couleur gris-blanc.

La réaction chimique de la préparation de l’acétylène est la suivante :

CARBURE de CALCIUM + EAU —> ACÉTYLÈNE + CHAUX HYDRATÉE

ou : 2 CaC2 + 4 H2O —> 2 C2H2 + 2 Ca2 + (OH-)2

Au moyen de cette équation on peut montrer qu’un kilogramme de « carbure » se combine avec 562,5 grammes d’eau pour dégager 350 litres d’acétylène.

Dans les lampes à carbure (ou pour l’acétylène de nos anciens) le gaz est obtenu par de l’eau tombant goutte à goutte sur du carbure de calcium. Il s’évacue par un « bec » et brûle dès qu’on lui présente une flamme. L’acétylène s’emploie aussi dans des chalumeaux dits oxyacétyléniques.

2 Messages de forum

  • > 07.1 - L’acétylène 19 décembre 2005 10:05

    Un excellent article intitulé "Tout savoir sur l’acétylène" sur le site du CLPA :

    Voir en ligne : Cliquer ici !

  • Bon article ! 31 mars 2008 20:37, par Enzo

    Bonjour,
    Bon article ! Tres beau materiel ! Juste surfe et trouve dans ce lieu vraiment interessant ici.
    Restez sur le bon travail. Il a ete un grand plaisir de visiter votre site.

    Voir en ligne : http://verta.fr

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0