Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2003 > 59 - Juillet 2003 > 59.9 - Le rassemblement ANAR 2003

59.9 - Le rassemblement ANAR 2003

Daniel PREVOT

En 1981, lors du Congrès National de la FFS à Meyrueis, quelques anciens fondateurs de notre fédération, mélancoliques de ces séances souvent houleuses et toujours fructifiantes qu’on observe lors des conseils divers, lancèrent l’idée de la constitution d’une association destinée à regrouper les spéléos ayant rendu service à la fédération à ses divers niveaux : départemental, régional ou national, en occupant des postes à responsabilités. L’ANAR était née, entendez par là : Association Nationale des Anciens Responsables (sous entendu de la FFS). Cette association regroupe donc des anciens membres du bureau national, des anciens présidents de commissions fédérales... des anciens Présidents de CSR ou de CDS... Actuellement elle compte une centaine de membres.

Chaque année, à l’ascension, a lieu le rassemblement des Anartistes (c’est ainsi qu’on appelle les membres de l’ANAR). Cette réunion dure 3 ou 4 jours. Elle permet de retrouver les vieux amis, les vieux copains... et aussi les anciens avec lesquels on s’est si souvent battus, verbalement s’entend, mais depuis l’éponge du pardon est passée et on trinque tous ensembles fraternellement. Association informelle à ses débuts, i.e. de fait, sans statut, son fonctionnement finit par devenir des plus anarchiques qui soit. Il fallait bien un jour passer à l’officialisation. Elle fut déclarée une première fois (selon les dires de certains anartistes) mais les pièces furent égarées, personne n’en a trace et nul ne sait où et quand... elle fut donc déclarée (une deuxième fois ?) à Marseille... enfin bref le fonctionnement anarchique semble bien perdurer, mais c’est une association oh combien sympathique, dans laquelle les décisions sont prises au cours de votes à verres levés : un verre de vin rouge équivaut à un oui, un verre de vin blanc équivaut à un non... Cet aspect folklorique du fonctionnement de l’association des anartistes, n’est en fait qu’une façade : l’ANAR est composée de gens sérieux et responsables qui savent justement ne pas se prendre trop au sérieux sur des questions futiles... Un bulletin annuel, l’ANARBUL, informe ses membres de la vie de l’association.

Le nouveau Président de l’ANAR (élu à l’unanimité à verres de vin rouge) est Francis Guichard succédant à Claude Viala qui avait succédé à Claude Chabert qui avait succédé à Paul Courbon qui avait succédé à Michel Letrone qui... L’histoire de l’ANAR est difficile à retracer, certains y songent... Ce texte est l’un des premiers à présenter cette association méconnue.

Nos amis helvétiques, invités régulièrement aux journées ANAR, ne tardèrent pas à nous imiter. C’est ainsi qu’en 1994 est née l’ANARCH avec les même buts sous l’impulsion de Marc Genoux (son actuel Président), Pierre Cattin, Maurice Audetat, Bernard Dudan...

Nos amis belges ne pouvaient demeurer en reste... Aussi en 2002 l’ANARBEL a vu le jour sous l’impulsion de Lucienne Golenvaux, Paul De Bie, Denis Wellens, Jean-Marc Mattelet, André Slagmolen, Marc Jazinski... Les Anarbelistes organisèrent en 2002 la 1ère rencontre des 3 ANAR en Belgique. Ce furent de superbes journées, pendant lesquelles nous eûmes droit à une visite guidée des Grottes de Han sur Lesse commentée par Marc Jazinski, éminent karstologue mondialement connu.

Cette année le rassemblement des ANAR eut lieu à Arcy-sur-Cure (89) les 29 - 30 - 31 mai et 1er juin. Il fut brillamment organisé par le couple sympathique Claude Chabert et Nicole Boullier (allias Nicki) au Centre d’Accueil du Lac Sauvin dans le village de La-Jarrie (Directeur : Olivier Boutin, Tél. : 03.86.32.41.61, Mél. : loisi-yonne@libertysurf.fr). C’est un excellent centre d’accueil pour des groupes seulement.

Les participants ont été les suivants (sauf oubli) :

  • 33 Anartistes : Barthas Thierry, Besset Yves et Sylvie, Bordier Bernard et Monique, Bou Claude, Chabert Claude et Nicole Boullier, Courbon Paul, Mme Dairou, Frachon Jean-Claude et Isabelle Parnot, Guérin Pierre (allias PIK), Guichard Francis et Christiane, Laurent Roger et Gisèle, Letrone Michel et Sylvana, Luquet Michel et Françoise, Paloc Henri, Paulet Gérard, Prevot Daniel et Éliane, Rocourt Jean-Louis et France, Viala Claude et Francine, Vidal Pierre, Wajdenfeld Pierre, Maurice et Mireille.
  • 10 Anarchistes : Audetat Maurice (allias totor), Bouzzini Roberto, Deriaz Patrick, Dudan Bernard, Genoux Marc et Gaby, Lalou Jean-Claude, Mariotta Prisca, , Scherrer René, Spring Daniela.
  • 7 Anarbelistes : De-Bie Paul et Annette, Golenvaux Lucienne, Rossignol Marc, Roland et Valérie, Slagmolen André.

Lulu (Lucienne) est réellement une figure exceptionnelle. Elle est partie seule de Namur à pied pour Saint-Jacques de Compostelle (30 à 40 km par jour). Nous l’avons hébergé à la Maison Lorraine de la Spéléologie à Lisle-en-Rigault à l’aller. Pour le retour (à pied évidemment) elle avait prévu de passer quelques jours avec les ANAR. Monitrice de spéléologie, monitrice de plongée... c’est une sportive accomplie qui malgré (qu’elle me pardonne) ses 63 ans peut en remontrer à bien des plus jeunes dans de nombreux domaines... Ses enfants étaient venus (en voiture) la rejoindre au centre d’hébergement. À l’issue de ces journées, elle a repris tranquillement le GR en direction de Namur avec son petit sac à dos et son parapluie (instrument indispensable, selon elle, très supérieur à tout ce que le marché propose aux randonneurs : capes, ponchos...).

Les activités furent surtout touristiques :

  • visite du site archéologique dit Camp CORA (éperon barré, forteresse d’origine gauloise remaniée par les romains) ainsi que du musée CORA (c’est un nom romain dont l’origine n’est pas certaine : Chora ?).
  • visites de caves (on est dans le Chablis tout de même...) avec dégustations nombreuses et variées (hips !). Mais rappelez-vous pour les dégustations que : blanc sur rouge rien ne bouge - rouge sur blanc tout fout le camp !
  • visite de la super doline dite Gouffre de la Boulasse (impressionnant : 100 m de diamètre, 30 m de profond, hélas impénétrable. Il s’est ouvert en une nuit en 1875 en plein milieu des champs plats à perte de vue).
  • visite des nombreuses entrées de grottes prés de la Cure.
  • visite de grottes préhistoriques à Saint-Moré où l’on peut admirer un bestiaire particulièrement riche (mammouths, rhinocéros, chevaux, ours, poissons...).
  • visite de la cité médiévale de Noyer.
  • visite de la Fosse Dionne à Tonnerre. C’est une puissante émergence vauclusienne aménagée en lavoir au XVIIIe siècle dont on ignore l’origine. Francis et Éric Le Guen l’ont plongée en 1977 jusqu’à 360 m de l’entrée à 61 m de profondeur. Pour plus de précisions on pourra consulter l’article de Francis Le Guen : Voyage au centre de Tonnerre, paru dans la revue BOURGOGNE magasine (numéro 5 de novembre - décembre 1995).

Dans cette région on peut noter la présence d’abris en pierres sèches qu’on appelle des Loges (dans le Périgord et le Lot ce sont des Bories et dans l’Aude des Capitelles). C’est un fragment du patrimoine rural malheureusement laissé à l’abandon et qui mériterait certainement un peu plus de considération.

Le lieu de déroulement des Journées ANAR 2004 est déjà connu : entre Carcassone et la Montagne-Noire. Yves Besset et Pierre Guérin en seront les co-organisateurs.

Une révision des statuts de l’ANAR y sera sans doute présentée afin de mieux « intégrer » les Anarchistes et Anarbelistes qui pourraient devenir des partenaires à part entière et non seulement des invités.

P.-S.

À voir en images sur : la galerie des Photos spéléo

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0