Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2004 > 69 - Mai 2004 > 69.2 - Perdus dans les grottes

69.2 - Perdus dans les grottes

Daniel PREVOT

Samedi 20 mars, l’ESIAL (École Supérieure d’Informatique Appliquée de Lorraine, école d’ingénieur) organisait son TROPHÉE consistant en diverses épreuves sportives proposées aux étudiants. Parmi lesdites épreuves figurait un parcours spéléo dans les grottes de Pierre-la-Treiche, encadré par des spéléos d’un club du district nancéien responsable de l’activité souterraine.

Vers 15h15, j’étais informé du déclenchement d’une Opération de Secours Spéléos par François BOYETTE, Conseiller Technique Départemental (CTD) pour les Secours Spéléos. Une « équipe de visiteurs encadrée par un spéléo confirmé » était perdue dans la grotte des Sept-Salles. Entrée à 11h00 dans la grotte, on ignorait à 15h00 ce qu’elle était devenue. Éliane cherchait à joindre le maximum de spéléos compétents du club pour rejoindre le terrain des opérations. C’était très difficile : les spéléos sauveteurs potentiels du club participant pour la plupart au week-end spéléo inter-club du CDS-54 dans le Doubs. Pour les autres, à cette heure de l’alerte, ils étaient absents de leur domicile. Seuls Cyril WIRTZ (CTD-Adjoint et artificier) et Marie ont répondu présents et prêts à rejoindre le secours. Malgré la déclaration de « Fin des opérations » à 15h45, les égarés étaient ressortis sains et saufs vers 15h30, Éliane et moi nous nous rendîmes à Pierre-la-Treiche où nous arrivâmes vers 16h. Les pompiers repartaient.

Dimanche 21, on pouvait lire dans la rubrique ÉVÉNEMENTS en page 2 de L’EST RÉPUBLICAIN, l’article intitulé « PERDUS DANS LES GROTTES » : Sept étudiants nancéiens ont vécu une belle frayeur hier...

Quel pataquès pour un incident aussi banal ! Qu’un spéléo confirmé s’égare dans une grotte qu’apparemment il ne connaît pas ou très mal, et prenne du retard sur le « timing » prévu par les organisateurs, n’a rien de scandaleux. Il aurait, peut-être, été bon que les dirigeants spéléos fassent preuve de plus de sang froid, et ne déclenchent pas inutilement le Spéléo Secours 54. La communauté spéléologique se passerait volontiers de ce genre de publicité ...

Mais au fait, tout ce tintouin est dû à un club bien connu, qui est un bon club au demeurant, mais qu’on ne voit jamais aux exercices du SS-54 et dont d’anciens dirigeants ont toujours manifesté leur désintérêt, voire leur opposition, au Spéléo Secours Français...

Souhaitons que cette petite mésaventure les conduise à une réflexion et position plus positives au sujet des secours spéléos.

NDLR : Les photographies de la sortie sont disponibles sur le site des Photos Spéléos : http://photos.speleo.free.fr/category.php?cat=64&expand=64

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0