Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 1999 > 09 - Mai 1999 > 09.1 - La fabrication du carbure de calcium à l’usine de (...)

09.1 - La fabrication du carbure de calcium à l’usine de Bellegarde

Philippe NOWAK

La fabrication du carbure de calcium est assurée par deux fours triphasés de 12 mégawatts. Ces fours sont munis d’un dépoussiéreur à manches. Leur conception est identique à celle des fours à ferro-alliages, à cela près que la cuve n’est pas tournante et que les matières premières sont chargées dans le four de façon automatique par gravité, au moyen de tubes oscillants.

Les matières premières sont la chaux en morceaux et le coke (produit carboné). La température nécessaire à l’élaboration du carbure de calcium est de l’ordre de 2 500°C. Le produit est coulé toutes les heures et demi par les trois becs simultanément. Recueilli dans des lingotières basculantes suspendues à une chaîne de circulation, il est démoulé après refroidissement puis concassé, broyé, criblé et emballé en conteneurs ou en fûts sur une chaîne automatique sous atmosphère d’azote afin d’éviter tout risque d’explosion. L’usine dispose d’ailleurs d’un silo spécialement aménagé pour stocker 7 500 tonnes de carbure de calcium et d’un vaste hall de stockage de fûts.

La production annuelle est de l’ordre de 40 000 tonnes. 60 % de cette production est utilisé pour la fabrication d’acétylène destiné à la soudure et à l’oxycoupage. Le restant est spécialement traité pour la désulfuration des aciers et des fontes. 15 % environ de la production de carbure de calcium sont exportés, principalement en Europe.

Portfolio

Schéma de fonctionnement de l'usine (cliquer sur la vignette pour (...)

1 Message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0