Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2004 > 75 - Novembre 2004 > 75.2 - Journées Nationales de la Spéléo 2004 : bilan

75.2 - Journées Nationales de la Spéléo 2004 : bilan

Daniel Prévot

Samedi 2 et dimanche 3 octobre se déroulaient un peu partout en France et pour la troisième fois les JOURNÉES NATIONALES DE LA SPÉLÉOLOGIE ; ce sont ainsi 60 manifestations qui ont eu lieu : 1 en Alsace, 2 en Aquitaine, 5 en Bourgogne, 3 en Bretagne, 2 en Centre, 2 en Franche Comté, 3 en Haute-Normandie, 4 en Île de France, 5 en Languedoc-Roussillon, 2 en Lorraine (l’USAN et le CDS-88), 6 en Midi Pyrénées, 1 en Nord-Pas de Calais, 2 en Poitou Charentes, 8 en Provence-Alpes-Côte d’Azur et 14 en Rhône-Alpes. Comme les fois précédentes, Laurence TANGUILLE a brillamment orchestré l’organisation générale de cette manifestation et nous avons pu disposer dés l’AG fédérale en juin, des divers documents afférents à ladite manifestation : affiches, diplômes d’initiation (très appréciés par le public), plaquette fédérale, documents pour la presse ... Un grand bravo à Laurence et son équipe.

Notre manifestation a été largement annoncée par la presse écrite (Ludovic BASSAND, journaliste de L’Est Républicain a écrit un superbe article annonciateur de nos manifestations pour le Grand Public, dans le journal du dimanche 26 septembre), la presse télévisée (France3 et M6) et les radios locales.

C’est ainsi que dimanche 3 octobre, par un temps ensoleillé superbe (à cette époque de l’année il n’est pas rare qu’il pleuve) nous avons accueilli 130 visiteurs. À la clôture des réservations (i.e. samedi à midi) il y avait 126 réservations, la journée du lendemain s’annonçait donc chargée ... on a observé 20 désistements (le plus souvent non annoncés) qui furent donc compensés par des candidats que nous inscrivions pour compléter les équipes. Il y eut ainsi 24 visiteurs inscrits sur place.

Ces 130 visiteurs furent répartis en 24 équipes : 109 visiteurs pour une traversée répartis en 14 équipes ce qui fait en moyenne 7,8 visiteurs par équipe, et 21 visiteurs pour une visite simple répartis en 3 équipes ce qui fait en moyenne 7 visiteurs par équipe.

La traversée comprenait :
- la descente du puits de la Vierge (PV, profond de 63 m environ), puis
- le parcours de la galerie de Hardeval (GH) sur environ 2,7 km, puis
- la remontée du puits de Clairlieu (PC) en utilisant les échelles fixes reliant les 12 paliers équidistants équipant ledit puits.

La visite simple comprenait :
- la descente du PC (point 1734 de la GH),
- un aller-retour jusqu’à la base du premier escalier au point 2500 (de la GH, ce qui fait une ballade a.r. d’environ 1,6 km), et
- la remontée par le PC.

Certains poussèrent plus loin leur visite jusqu’au Serrement amont (la « Porte de sous-marin ») au point 3500 de la GH ce qui leur a fait une ballade aller-retour d’environ 3,6 km.

Tous furent enchantés de leur visite dans un lieu dont ils ignoraient généralement l’existence. Le diplôme fédéral d’initiation fut très apprécié et souvent réclamé.

Pour cette manifestation, les 23 Usaniens participant se répartissaient sur 4 équipes perméables entre elles mais aux tâches bien différenciées :
- une équipe au centre général d’organisation installé à l’orée de la forêt, sur le parking situé au bout de la pépinière de l’O.N.F. à l’entrée du chemin conduisant au puits de Clairlieu. Les inscriptions étaient prises à ce centre. Les visiteurs y recevaient leur casque préparé par Patrick L., et étaient groupés en équipes de 8 ou 9 visiteurs (il y eut toutefois une équipe plus lourde de 11 visiteurs) accompagnés par un spéléo-guide. Patrick fut quelque fois débordé... et un peu énervé. Il est nécessaire de prévoir une personne supplémentaire à ce poste important. Il est à noter également qu’une meilleure inspection des éclairages en surface est indispensable, certains casques à LED s’étant révélés inopérationnels sous terre.
- une équipe au centre de préparation à la descente du puits de la Vierge pour équiper de baudriers les candidats à la descente du puits de la Vierge pour laquelle il faut, selon Christophe trois personnes. Deux cordes de descentes étaient équipées afin d’obtenir un rythme correct. Il semble que l’intervalle d’une demi-heure séparant deux équipes de 8 visiteurs soit un temps correct, mais pour des équipes plus lourdes, il apparaît des problèmes. Il y a eu parfois un mélange des équipes au moment de les faire descendre dans le puits de la Vierge et une inversion des guides, ce qui a entraîné quelques difficultés.
- une équipe de transport pour assurer les navettes entre les centres précédents. Un tube ou minibus serait le bienvenu.
- une équipe de spéléo-guides pour emmener les visiteurs sous terre, en traversées ou en visites simples.

D’une manière générale on peut conclure à une très bonne réussite de cette manifestation.

Le tableau des nombres de visiteurs au cours des trois éditions des JNS montre une nette croissance des effectifs :

2002

2003

2004

77

110

130

Avec la participation des 23 USANIENS (titulaires et stagiaires) que nous remercions vivement : ADMANT Pascal, ANTOINE Noëlle, ARNAIZ Miguel, CUXAC Pascal, GENTIL Patricia, HOULNÉ Christine et Pascal, LIBERT Patrick, MARTIN Marie, MAUJEAN Bertrand, METZGER Jean-Luc, NUS François, PARROT David, PIFFAULT Laetitia, PRÉVOT Christophe, Daniel, Éliane et Nicolas, SARGOS Anne-Claire et Boris, VAULÉON David, VEJUX-MARTIN Sabine et WIRTZ Cyril.

Les photographies de la journée sont disponibles dans la Galerie photo : ici

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0