Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2005 > 85 - Septembre 2005 > 85.4 - XXIVème congrès national de spéléologie

85.4 - XXIVème congrès national de spéléologie

XXIVe congrès national de spéléologie

par Daniel PREVOT

 

 

Le XXIVe Congrès national de spéléologie s’est déroulé à Narbonne les 14, 15 et 16 mai 2005.

 

Éliane et moi sommes partis jeudi 12 à 7h30 pour ce congrès en faisant un peu de tourisme et avons pris possession du Mobil-Home que nous avions réservé. Vendredi soir, de retour vers 22 heures d’une ballade à Montpellier, nous avons eu l’agréable surprise de trouver endormi quasiment sur la terrasse du Mobil-Home notre ami flamant Denis WELLENS venu sur invitation « squatter » la salle à manger de notre habitacle, la deuxième chambre étant prévue pour Cyril WIRTZ et Marie MARTIN qui arrivèrent vers 1h30. D’autres USANIENS étaient également présents au congrès : Pascal CUXAC, Noëlle ANTOINE et Pierre REVOL, qui logeaient à Carcassonne.

 

Samedi matin, nous étions donc parmi les premiers dans la chaîne d’inscriptions installée dans le hall d’entrée du Palais des Sports de Narbonne. Dès l’entrée, j’ai été impressionné par le décor « grottesque » (de grotte...) la transformant en une caverne ornée. Ce décor a été réalisé en panneaux légers découpés et peints , par un artiste spéléo du groupe organisateur de la MJC de Narbonne. Félicitations. J’ai tout de suite eu l’impression que ce congrès serait réussi. Les spéléos audois n’ont pas démenti cette impression : ce fut réellement un superbe congrès.

 

J’ai noté toutefois un problème de communication : il manquait un tableau d’affichage général où se référer pour connaître les imprévisibles non marqués dans le programme remis : les inévitables changements de programme par exemple... Ainsi le samedi à 10 heures était programmée la réunion de la Commission Environnement dans la salle Sermet au 2e étage (des étages de bâtiment public, pas d’appartement d’HLM...). Il fallait évidemment se rendre dans ladite salle en prenant l’escalier, pour lire sur un petit papier scotché sur le devant du bureau du conférencier, que ladite réunion était reportée... On pourrait se passer de ce type de plaisanterie de collégiens.

 

Le samedi, j’ai donc assisté à la réunion de la commission Environnement, et voici le résumé de quelques points que j’ai relevés :

Ø Un accent particulier fut mis sur la distinction à faire entre les cavités fragiles et les cavités sensibles :

- on appelle cavités fragiles les cavités dotées d’un patrimoine minéralogique (concrétions) ou préhistorique (peintures, gravures, traces) ou... à protéger d’une surfréquentation qui risquerait d’y entraîner des dégâts irréversibles.

- les cavités sensibles constituent une classe beaucoup plus large incluant les précédentes et également les cavités dont l’accès est conditionné à l’autorisation d’un propriétaire avec lequel il est évidemment nécessaire d’entretenir de bonnes relations.

Ø Jean-Yves BIGOT, nous a présenté 3 petits diaporamas sur les problèmes de protection.

Ø Il convient de remarquer, que la protection d’une grotte génère souvent une entrave à son étude.

Ø Deux choses sont à protéger : la grotte et l’activité. Aussi, il faut une gestion appropriée des sites.

Ø Actuellement on observe 2 types de « protecteurs » : les spéléos et l’administration.

Ø Au niveau des départements : il faut contacter la Commission Départementale des Espaces Sites et Itinéraires (CDESI). Elle dépend du Conseil Général qui ont, pour la plupart, élaboré des Plans Départementaux des Espaces Sites et Itinéraires (PDESI).

Ø Dans les CDOS il faut demander la création d’une Commission Sport Nature. (n.b.  : en Meurthe-et-Moselle, cette commission existe depuis cette année)

 

Dimanche 15, c’était l’Assemblée Générale dont vous pourrez lire le compte rendu détaillé par Marie MARTIN dans un prochain LISPEL-Info.

 

Lundi 16, André TARISSE (un hydrogéologue, membre de l’A.F.K.), Éliane et moi sommes allés visiter la grotte de LIMOUSIS emmenés par André RIEUSSEC, co-organisateur du congrès. Nous avons pu y admirer un magnifique lustre d’aragonite (le plus gros d’Europe, paraît-il).

 

Mardi 17, ce fut le retour tranquille vers Nancy...

1 Message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0