Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2006 > 92 - Avril 2006 > 92.2 - Crouzet 2, le retour (24 - 26 mars)

92.2 - Crouzet 2, le retour (24 - 26 mars)

David Parrot

C’est la 2e fois que nous nous retrouvons dans le Doubs sous une pluie battante avec l’intention de préparer notre traversée pour le Verneau. Ce coup-ci il y avait Pascal O., Dominique B. et moi-même. Notre programme fut quelque peu modifié à cause de la météo, nous décidons donc de faire le Gouffre de la Légarde à la place du Verneau côté Grotte Baudin. Tous bien motivés nous fixons le réveil à 7h30. Le petit déjeuner fut retardé, avec l’absence d’une cafetière, la préparation du café est impossible. C’est là que Pascal entre en scène. Il nous en a fabriqué une avec une bouteille d’eau. « Ça aide de regarder MacGyver ;-) » Le café était bon, mais froid !

 

Après ça, en route pour la Légarde. Sous une pluie mouillante :-) l’habillage fut rapide. Hé hop c’est parti tous dans le trou, Dominique équipe, et la descente se fait plutôt rapidement. « Ah la la... les broches qu’est que c’est bien ! » Nous arrivons enfin à l’endroit échoué précédemment : la trémie. Mais cette fois, nous trouvons rapidement l’entrée du boyau. A présent c’est l’aventure, je passe le premier, le passage des 3 premiers boyaux se font sans problème. C’est le 4e plus sévère, il n’y a pas la place pour se retourner, les bras doivent être levés et les jambes tendues. Le boyau est vertical, et tourne légèrement sans laisser plus de place. Pendu avec mon descendeur en bout de longe j’équipe le puits/boyau. Tout le monde est enfin passé est c’est reparti pour la suite. A cet endroit du gouffre, l’aspect change totalement, c’est beaucoup plus humide et les concrétions sont énormes et jolies. Après une descente rapide du P17 final, nous dégustons ma succulente salade de riz. « Hum » La visite est courte mais magnifique, il y a la présence de gours dont la taille est impressionnante, et tout plein de concrétions magnifiques, de diamètres différents. La remontée se fait rapidement, jusqu’au boyau vertical. Pascal nous a réalisé la danse du crapaud, sauf que lui il est coincé ! « hihihi » J’ai fais un équipement qui facilite la remontée et personne ne l’a utilisé sauf moi, et je n’ai eu aucun problème. Enfin je déséquipe le gouffre et nous sortons du gouffre vers 18h45. Arrivé au gîte, et surtout impatient de se mettre à table ; là, nous nous apercevons vite que nos affaires ont disparu pour laisser place à une soirée belote. Ce coup-ci, ce n’est pas chez les locataires que nous allons loger, mais chez le maire en personne. Et par la même occasion il nous offre l’apéro :-) Et voila le samedi s’achève, tous bien fatigué, pour laisser place au Dimanche.

 

Un déjeuner, avec une cafetière, une vraie ! Et c’est reparti, direction Nans sous St Anne, pour le Gouffre de Vau. Pascal équipe le gouffre tandis que Dominique et moi profitons de l’agréable chaleur du soleil de ce mois de Mars et de la vue magnifique dominant la Vallée de Nans-sous-Ste Anne et des petits chants d’oiseaux. « Et oui c’est ça aussi la spéléo » Quelques minutes plus tard, la suite de l’équipe descend le P44 d’entrée. A sa base, on peut trouver d’énormes salamandres, j’en ai compté une dizaine. Et là aussi la cavité change d’aspect, le puits et sa base ne donne vraiment pas envie de poursuivre l’exploration, mais bien vite nous nous rendons compte que ce gouffre et une merveille. Les Ordons et le petit Siblot c’est rien comparé à la beauté que possède le Gouffre de Vau ! Et voila tous émerveillés par cette cavité nous remontons tranquillement vers le jour et profitons du soleil pour manger dehors. Encore une fois il est difficile de se dire à la prochaine fois. Nous quittons le Doubs tous heureux d’avoir exploré enfin des cavités qui en valent le coup. « Merci qui ? Hein ? Merci David ;-) »

 

 

Les photos sont disponibles sur mon site :

http://sunmx.free.fr/spelpict/

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0