Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 1999 > 13 - Septembre 1999 > 13.1 - Commission Inventaire-54

13.1 - Commission Inventaire-54

Daniel PREVOT

Écho des profondeurs VÉZELISIENNES :

Au sujet des « Grottes » de Vézelise et de l’origine des vestiges de leur environnement, Bernard PERRIN, l’écrivain-conteur lorrain bien connu de Neuves-Maisons, donne la clef de l’énigme pages 217 et 218 de son livre HISTOIRE MÉCONNUE DU CANTON DE VÉZELISE édité à Nancy en 1993.

Le site est dit Bois de la Roche en raison de l’affleurement de grès qui surplombe l’endroit, ou Bois du Colonel (sous entendu Colonel Nicolas) en raison de la spécificité de son ex-propriétaire. Le dit Colonel a hérité de ces ancêtres « les familles Pélissier et Champouillon, qui eurent le mérite au XIXe siècle d’enjoliver ce site et d’en faire une agréable promenade ». Il ne s’agit donc ni des traces d’un hypothétique ermitage, ni de celles d’une éventuelle brasserie, comme on avait pu le suggérer dans Le P’tit USANIA précédent (n°12). Par contre l’ancienne glacière signalée a bien eu la fonction qu’on lui avait attribuée. On lira avec grand intérêt le livre de Monsieur Perrin, pour avoir plus de précisions.

Écho des profondeurs GONDREVILLOISES :

À la demande de M. Marcot du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, nous sommes allés (Patrick Libert et moi-même) explorer et topographier un conduit souterrain situé entre l’autoroute Nancy-Paris et la départementale Nancy-Toul dans la zone de l’échangeur de Gondreville. Ce conduit qui, semble-t-il, n’a jamais été relevé, englobe un ancien pont de la RN4. L’ensemble a été enfoui il y a 18-20 ans lors des travaux autoroutiers en cet endroit, à une époque où l’on faisait peu de cas des problèmes de protection des eaux souterraines. Invisible de la surface, l’ouvrage est désormais un important point de pollution de la nappe phréatique sous-jacente.

1 Message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0