Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne

109.2 - APB : kesako ?

Christophe Prévot

 APB : 3 lettres qui signifient Arrêté préfectoral de Protection de Biotope. C’est par ce type d’arrêté que le Préfet décide de protéger un site nécessaire à la survie d’une ou plusieurs espèces protégées. Pour les spéléologues, un APB peut signifier un interdit de parcours et de travaux sur un site souterrain...

 

 En Lorraine, 32 APB protègent des sites divers et variés, dont 6 en milieux souterrains dans lesquels sont définies des zones de protection de sites refuges de chauves-souris : fort de Liouville (Apremont-la-forêt), souterrains du Ramstein (Baerenthal), cavité Robert Fey (Gorze), mines de Bleiberg (St Avold), grotte Ste Lucie (St Mihiel) et fort de Troyon (Troyon). S’agissant de protéger les chauves-souris pendant la période d’hibernation, ces arrêtés précisent généralement que, sous réserve d’observations scientifiques autorisées par le Préfet ou son représentant, l’accès à la cavité est interdit du 1er novembre (voire 1er octobre) au 1er mai. On peut aussi fréquemment y lire qu’il est interdit « de porter atteinte de quelque manière que ce soit à la cavité souterraine et notamment d’en détruite les parois ou concrétions  » ainsi que « de créer de nouvelles entrées ou de modifier le régime hydrique de la cavité  ». Les articles rappellent également l’interdit de polluer, de faire du feu, de troubler la tranquillité des lieux hors des travaux forestiers approuvés par arrêté du Ministère de l’Agriculture, etc.

 

 A la lecture de ces APB, on comprend que certains spéléos soient réticents quant aux signalements de sites souterrains recevant des colonies importantes de chauves-souris et qu’ils fassent comme ces charmantes bestioles, emblème de la spéléo, en suivant ce vieil adage : pour vivre heureux vivons caché !

 

Plus d’informations sur les APB lorrains sur :

http://www.lorraine.environnement.gouv.fr/programmes/espaces/apb.htm

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0