Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2008 > 116 - Avril 2008 > 116.4 - Weekend perfectionnement / débutant

116.4 - Weekend perfectionnement / débutant

David Parrot

Et bien, ça c’est déroulé le 26/27 Janvier un week-end d’une rareté, ou plutôt une première pour moi ! Le tout réunis en une seule sortie. Nous avons d’un côté un cadre (moi-même), et d’un autre côté, ce que l’on peut appeler ’les stagiaires’. Les stagiaires sont au nombre de 3 :

-Benjamin ARMAND, Maud BORGNIAT, et Mathieu THOMAS (GERSM). Ainsi le Vendredi soir nous avons gagné la capitale de la spéléo Franche-Comtoise : Déservillers. Nous avons rejoins nos amis de Metz, Villeurbanne, au tout nouveau gîte que je ne manquerais pas de faire de la pub, car il est vraiment intéressant rapport qualité/prix et surtout très agréable à y vivre. Le gîte tout neuf, possède une grande pièce, composé d’un coin cuisine (le tout aménagé) et d’un côté salon qui lui peut être décomposé en 2 parties : la salle à manger, et le coin détente. Le tout, sous différents jeux de lumière, ainsi une lumière vive pour le repas, et plutôt une lumière tamisée pour la fin de soirée qui se passe au coin "détente".... Bref, ne parlons pas des chambres, pour ma part j’ai dormi à la belle étoile, sous le velux.. héhé... Enfin voilà, donc nos amis sont  : Albéric NEGRO, et la famille PERRIN au complet (Cécile, Delphine, Myléne...). Le Samedi, je me dirige donc en direction de Baume des Crêtes, ici, commence le perfectionnement pour Benjamin et Mathieu et l’initiation pour Maud (qui n’a jamais descendu sous terre, et ni vu de baudrier). Mes 2 loulous vont donc m’équiper la cavité avec au total 3 cordes à chaque fois (1 équipement obligatoire, le 2° c’est pour moi assurer les descentes avec Maud, et le 3° c’est pour le fun mais qui permettra de shunter la vire à la remontée...). Lors de ma descente du P40, j’ai pu enfin connaître les sensations d’un lâché de spits (sur 8 mm héhé) et bien merde ! ça refroidit, mais Maud, même pas effrayée préfère se soucier de sa descente. Enfin pris pied à la base du P40, la ballade commence dans cet éboulis volumineux qui permet vite de rejoindre la côte -100m, une petite pause boisson à la salle du réveillon et hop c’est reparti, mes deux lascars repartent équiper la suite. Tout se déroule bien, Maud prend vite confiance en elle, et commence surtout à apprécier le côté ludique de la spéléo, tandis que Benj, commence à comprendre les joies de l’équipement, puisqu’il prend de plus en plus confiance en lui. Puis nous arrivons à la base du P15, nous faisons une pause bouffe au bord des cascadelles avant de descendre le R5 pour marcher dans la galerie des Chinois. Ici s’arrête la ballade. Il est 13h00. Benjamin s’occupe donc de remonter sa copine, les puits s’enchaînent, et la technique est vite comprise par la demoiselle, mais la fatigue arrive, et le P40 aussi, hihihi. Par la même occasion, nous croisons une équipe de spéléo de Paris, très sympa j’avoue, que l’on recroisera d’ailleurs Dimanche aux Ordons. Après une pause boisson, l’éboulis et le P40 est là  ! Piouuuu 4 cordes pour 2 équipes dans le trou ah ah ah z’ont tous hallucinés, car une 3° équipe attend dehors, des B.E....bin ils attendront, et d’ailleurs ils attendront très longtemps car envahi par l’amour, Benj’ en a oublié le kit de corde pour déséquiper le P40, donc les bisous bisous en plein milieu du P40 ont arrêtés, et le kiki reprend les choses en main ! Une fois Maud évacuée, je termine le déséquipement de la vire... Tout le monde dehors, certain(e)s fatigués, d’autre content qu’il n’y ait eu aucun problème et d’autre tout simplement content de découvrir la spéléo à l’USANIENNE. Les 2 amoureux partent en direction de Nans pour finir la journée au sommet du porche de la Sarrazine, sous un coucher de soleil.. Mathieu et moi, parcourons les verts pâturages de Deservillers à la recherche d’une Vieille folle*, mais nous terminerons par trouver un blaireau, errant dans les grosses dolines du plateau... La soirée commence, Albé n’est pas encore rentré d’Ouzène et les Amoureux doivent se bécoter quelque part entre Déservillers et Nans, mais comme promis, je prépare mes 3 tartiflettes, et oui ! Donc éplucheur, à vos patates. Le temps de faire à manger, et tout le monde est là, et découvre d’autres talents cachés du jeune Usanien... Il paraîtrait, issu d’un membre de l’USAN, que la cuisine doit faire partie des compétences d’un initiateur ;-) Donc 3 maxi tartiflettes pour 8 pers, avec 3 Kilos de pommes de terre, 4 reblochons, des lardons.... et bien sur accompagné d’une petite bouteille de blanc... ! A la fin du repas, il ne reste rien dans les assiettes, ni dans les plats, donc j’en conclus que mes tartiflettes ont été réussies ! Après ça j’invite tout le monde à se diriger dans le côté détente du gîte, et à terminer la soirée, mais les 3/4 partent se coucher, ce n’est pas grave, Thermos de café et discussion, fera l’animation de la soirée avec Mathieu. Au lit pour 0h30. Le Dimanche, au programme, c’est les Ordons, pris par une meute de chien de chasse je saute vite dans le trou car, coups de fusils et aboiements règnent sur terre, alors que c’est si calme sous terre... Nous rencontrons la même équipe de spéléos de Paris que dans Baume des Crêtes. Bref, la ballade se fait, tout le monde remonte, photos souvenirs...et tout le monde fait la gueule ! oui ! c’est la fin du week-end.....

*Vieille Folle : Gouffre situé sur le plateau de Déservillers, faisant parti du réseau du Verneau, et pouvant absorber 60% des eaux lors de crues.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0