Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 1999 > 15 - Novembre 1999 > 15.6 - Des nouvelles de la FSCE

15.6 - Des nouvelles de la FSCE

Olivier VIDAL

Après presque une dizaine d’années d’existence la FSCE (Fédération Spéléologique de la Communauté Européenne) voit une nouvelle phase s’entamer depuis le dernier congrès spéléo européen qui a eu lieu â Lisbonne les 2 et 3 octobre. L’A.G. a élu un nouveau bureau : Président : Andy Eavis (GB), Vice-Président : Juan Carlos Lopes (E), Secrétaire Général : Olivier Vidal (F) et Trésorier : Jean-Claude Thies (L).

Comme cela a été demandé à ce congrès, il est temps d’avoir enfin une fédération européenne efficace et utile aux spéléos européens. La tâche n’est pas facile car comme toute chose nouvelle, elle rencontre des opinions favorables et défavorables. La FSCE rencontre, à une autre échelle, les difficultés rencontrées dans la construction de l’Union Européenne : les nationalismes, l’histoire (!), les différences culturelles et linguistiques, les distances... mais heureusement il y a des choses qui rassemblent. Dans le domaine spéléo, on se rend compte que de plus en plus de dossiers concerne l’ensemble des spéléos européens, mais que, jusqu’à présent, ils ont été résolus chacun dans son coin sans aucune concertation ou presque. Trois exemples :

  • Natura 2000 : Alors qu’il s’agit de directives européennes, chaque fédération nationale a essayé tant bien que mal de gérer ce dossier sans même savoir ce que faisait ses voisins.
  • Assurance européenne : Tous les spéléos ont besoin d’une assurance couvrant les risques spécifiques spéléos ; seule la FFS a été capable de créer une police d’assurance adéquate jusqu’à présent.
  • Normes CEN sur les matériels : Si la corde de 9 mm a été réintroduite dans la norme comme pouvant être utilisée en spéléo, et que d’autres types de cordes le peuvent aussi, c’est aussi grâce à un groupe de travail français qui a fait le boulot d’une commission « Tests des Matériels » qui aurait dû exister à cette époque.
Cela montre effectivement que nous allons de plus en plus avoir besoin d’une telle fédération qui sera chargée de gérer les dossiers européens qui se posent à nous. Les deux priorités de la FSCE aujourd’hui sont :
  • la communication, via une lettre d’information bilingue français/anglais diffusée à toutes les fédérations mais aussi à tous les spéléos qui renverront le buletin d’inscription. Le numéro Zéro de lancement de « EuroSpeleo » sera diffusé aux deux mille clubs européens.
  • la création de groupes de travail dans des domaines précis répondant aux fameux dossiers européens et attentes des spéléos. Pour l’instant ces domaines sont : Spéléo-Secours, Environnement, Assurances et Tests de materiels. D’autres domaines pourront apparaître au fur et à mesure que le besoin s’en fera sentir.
Ces deux points sont des minimums qui permettront de défendre efficacement des positions au niveau européen. Bien sûr on en est au debut et tout cela ne se fera pas en un jour. Le premier bilan de cet avancement sera dans deux ans lors de la prochaine A.G. FSCE. D’ici là, d’autres problèmes se poseront également, comme par exemple le financement de cette fédération...
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0