Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2008 > 121 - Septembre 2008 > 121.8 - Le Soixantenaire de l’OMS de NANCY

121.8 - Le Soixantenaire de l’OMS de NANCY

Daniel Prévot

L’Office Municipal des Sports de Nancy est née officiellement en 1948 issue d’un embryon de regroupement d’associations sportives créé en 1945. Ses Présidents successifs furent Pierre WEBER de 1948 à 1969, René PETIT de 1970 à 1977, Marcel LAMOUREUX de 1978 à 1992, Michel COLLET de 1993 à 1996 et Louis JACQUOT depuis 1997. Notre OMS regroupe actuellement 205 associations sportives représentant 32700 licences dans plus de 80 disciplines. Elle fête cette année ses soixante ans.

Les festivités ont commencé mardi 2 septembre à 19h30 dans le salon carré de l’hôtel de ville, Place Stanislas. Divers discours furent d’abord prononcés en présence d’un important aréopage d’environ 150 personnalités sportives ou politiques. Le Président Roy de la Fédération Nationale des Offices Municipaux de Sports, fondée en 1958 à Mulhouse et forte actuellement de quelques 800 adhérents, nous a indiqué que l’OMS de Nancy portait le numéro 20 ; preuve de son ancienneté. Un apéritif offert par la Ville de Nancy a précédé le repas où se restaurèrent une centaine de convives, dans le Grand Salon. Ce fut une soirée particulièrement réussie et appréciée. On peut toutefois regretter l’interruption de ce repas pendant une bonne demi-heure en raison du Spectacle Son et Lumière se déroulant sur la Place Stanislas et nécessitant l’extinction des lumières de l’Hôtel de Ville dont la façade sert d’écran pour la projection dudit spectacle. Était-ce le “Trou nancéien”  ?

Samedi 6 septembre, la fête se poursuivait dans le Parc de la Pépinière où étaient dispersés une trentaine de stands d’information, de démonstration voire d’initiation à de nombreuses activités. Malheureusement la météo n’était pas favorable. La population nancéienne attendue n’a pas quittée ses appartements et ses téléviseurs. Au stand spéléo où je pataugeais dans la boue, nous avons eu quelques 10 visiteurs dont un chien ... Quelle désolation ! la fête est réellement tombée à l’eau que le ciel a généreusement déversé. Les stands près de l’auditorium reçurent quelques visiteurs, mais à l’extérieur ce fut le désert. Dans l’Est Républicain de dimanche 7 septembre, le journaliste fait le compte rendu de cette manifestation : 4 lignes pour évoquer furtivement les nombreuses disciplines présentes et 72 lignes consacrées au seul Powerriser. C’est une nouvelle discipline qui vient de faire son entrée avec brio. Vous chaussez des lames de ressort aux pieds ; elles vous permettent de faire des enjambées de trois mètres et ainsi de filer jusqu’à 40 km/h. Enfin pour résumer l’avis de nombreux exposants, cette fête fut un fiasco à cause de la météo et de l’isolement dans lequel ils se trouvaient. Elle connut également de nombreux couacs organisationnels.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0