Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 1999 > 09 - Mai 1999 > 09.2 - Plan de la carrière souterraine du village de Savonnières-en-Perthois

09.2 - Plan de la carrière souterraine du village de Savonnières-en-Perthois (55)

Daniel PREVOT

Voici la topographie de la carrière souterraine du Village de Savonnières-en-Perthois réalisée par l’USAN.

P.-S.

Quelques remarques concernant le domaine spéléologique de Savonnières-en-Perthois

Le domaine spéléologique de Savonnières-en-Perthois est en majeure partie constitué de carrières souterraines dans lesquelles se trouvent de nombreuses cavités naturelles ouvertes par l’exploitation de la pierre. Dès les années 50, elles sont devenues un véritable sanctuaire de l’activité spéléologique lorraine. Elles furent pendant longtemps le site privilégié de recherche et d’activité du club de Saint-Dizier, l’Association Spéléologique de la Haute-Marne (ASHM).

De tolérance tacite en accords verbaux, avec les carrriers puis avec les champignonnistes, l’accès des spéléologues au domaine n’avait jamais posé de gros problème. Des éléments extérieurs au milieu spéléologique ayant vandalisé certaines exploitations de la carrière "du village", les champignonnistes ont décidé en 1996 de la fermer. Un accord verbal a été conclu entre Daniel PREVOT représentant la LISPEL et le Directeur de la Compagnie des Champignonnistes de l’Est représentant l’ensemble de tous les exploitants. La CCE a posé une porte à l’entrée "de la gare" réservée aux spéléologues et placée sous la responsabilité de la LISPEL. L’interdiction d’accès aux véhicules automobiles fut allégée avec la définition de parkings souterrains où ils doivent rester et de refuges pour les bivouacs. L’entrée est fermée par le cadenas banalisé de la Ligue dont tous les clubs lorrains possèdent la clé. Celle-ci est à la disposition des spéléologues extérieurs en échange d’une carte attestant leur appartenance à une fédération de l’UIS, au seul bistrot du village où il suffit de la demander.

Actuellement, l’exploitation de la pierre par la ROCAMAT a cessé dans cette carrière, de même que la culture des champignons. Elle est donc devenue de fait le royaume des spéléos. Les consignes n’ont pas changé selon les vœux de la mairie qui ne souhaite pas voir son sous-sol envahi par des associations aux pratiques douteuses (mystiques, raveurs...).

Notre porte d’accès doit impérativement rester fermée.

Spéléologues, nous avons le devoir de protéger le patrimoine humain et naturel qu’elle contient.

Portfolio

Plan des carrières (cliquer sur la vignette pour obtenir l'image en (...)
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0