Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne
Accueil du site > Le P’tit Usania > 2008 > 123 - Novembre 2008 > 123.2 - L’Avenir derrière soi

123.2 - L’Avenir derrière soi

Christophe Prévot

Le dimanche 12 octobre j’organisais une sortie au gouffre de l’Avenir (carrière souterraine de Savonnières-en-Perthois, Meuse) destinée principalement aux nouveaux membres débutants. Nous nous sommes retrouvés à huit pour cette sortie d’initiation : Stéphane DROZ (escaladeur ; jamais descendu sous terre), Jean-Michel GUYOT (nouveau membre mais "ancien" spéléo), David PARROT, Jean-Baptiste PEREZ, Vlad PIEPTU (spéléo roumain actuellement étudiant en médecine à Nancy), Charlotte TRONQUART (stagiaire au club ; 1ère descente sous terre), Sabine VEJUX-MARTIN et moi.

Après avoir "chargé" Jean-Baptiste à 8h45 chez lui, je me suis rendu au local où, David et Vlad préparaient les kits pendant que Sabine commençait à équiper les nouveaux. C’est vers 9h15 que nous avons pris la route pour finalement arriver sur place vers 10h15. A peine sortis de voiture, David et Vlad s’équipèrent et filèrent dans la carrière : Vlad était chargé de poser la corde, contrôlé par David qui en profita pour lui montrer l’utilité et l’avantage de faire des noeuds de chaise double. Pendant ce temps j’appelais avec bien des difficultés (Bouygue Télécom, ce n’est pas le pied à la campagne...) la gendarmerie d’Ancerville pour signaler notre présence et le reste de la troupe s’habillait tranquillement, Charlotte et Stéphane apprenant à bien mettre le harnais.

C’est finalement vers 10h30 que nous avons à notre tour pénétré dans la carrière pour rejoindre le gouffre, non sans prendre la peine d’observer, ici des champignons, là des ripple-mark, et "raconter" l’histoire des carrières de Savonnières.

Nous avons rejoint nos deux comparses qui étaient dans le premier puits et les avons doucement suivis en entrant vers midi dans la cavité. Il nous fallut environ 1 heure pour parvenir à la base de puits de jonction avec la Grande Viaille ; il faut reconnaître qu’avec une cavité intégralement brochée il n’y a guère de difficulté pour équiper et tout peut se dérouler assez rapidement. Nos valeureux débutants décidèrent de se lancer dans l’exploration du méandre final : il n’était pas prévu qu’ils oseraient aller jusqu’au bout... L’aller-retour leur pris pas loin d’une heure mais ils furent satisfaits d’avoir pu se traîner dans la boue ! Pendant ce temps, alors que David, Jean-Baptiste et Jean-Michel remontaient tranquillement, Sabine, Vlad et moi attendions... Au retour je pris la tête, suivi de Charlotte, Stéphane, Sabine et enfin Vlad qui déséquipait et nous finîmes tous par ressortir pour 15h20. Comme le dit Jean-Baptiste, lorsque tu arrives devant ce gouffre tu as tout l’Avenir devant toi, mais maintenant, en sortant, tu l’as dans le dos  !

Vue l’heure bien avancée, il n’était plus question d’aller se promener du côté des perles des cavernes : direction la sortie pour se déshabiller et profiter du soleil pour pique-niquer (TPST : 5h30) !

De retour à Nancy, s’ensuivit la traditionnelle séance de lavage et de rangement du matériel. Bref, une sympathique sortie où Charlotte et Stéphane jouèrent aux sangliers fouisseurs et où Vlad découvrit le noeud de chaise double !


Sortie à découvrir en images grâce à Jean-Michel sur :

http://photos.speleo.free.fr/category.php?cat=493&expand=1,483,493

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0