Accueil > Le P’tit Usania > 2013 > 180 - Août 2013 > 180.3 - La traversée du Verneau c’est du pipeau

180.3 - La traversée du Verneau c’est du pipeau

Christophe PRÉVOT

dimanche 15 septembre 2013, par Bertrand

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>Les
22-23 juin Sabine Véjux-Martin organisait un week-end d’initiation dans le
Doubs avec, au programme, le gouffre des Biefs Boussets à Déservillers le
samedi, et la via ferrata de Nans-sous-Sainte-Anne le dimanche.

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>Nous
étions finalement 6 (Olivier et Michka Deck, Gérald Lacrouts, Sabine, Théo et
moi) à partir le vendredi soir dans le Peugeot Partner Tepee d’Olivier auquel était
attelée une remorque bien chargée avec le matériel d’exploration, les réserves
de nourriture, le matériel personnel, etc.

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>Arrivés
vers 23 heures au mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS";color:#0066FF'><a
href="http://www.gites-de-france.com/location-vacances-Deservillers-Gite-D199G02,25G19902.html"><span
style='mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>gîte de Déservillers
<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>
(classé 3 épis par les Gîtes de France) nous commençons le week-end par casser
la croute !

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>Samedi
matin, c’est parti avec un levé à 7 h 30 et le petit déjeuner qui
s’enchaine. À 9 h 15 nous quittons le gîte pour rejoindre le parking,
le long de la route, du mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS";color:#0066FF'><a
href="http://efs.ffspeleo.fr/archives/aout-06/fs06_topos/biefbousset_g.gif"><span
style='mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>gouffre des Biefs Boussets
<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>, et
c’est vers 9 h 45 qui nous entamons la descente dans les Biefs.
Sabine équipe, Gérald suit avec du matériel, puis Théo et moi en
contre-assurance de Michka alors qu’Olivier ferme la marche. Nous progressons
plutôt lentement et ce n’est que vers 13 h 30 que nous nous arrêtons
dans une petite salle du méandre pour manger.

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>À
l’issue du repas, Olivier décide de remonter avec Michka alors que le reste de
la troupe poursuit. Vers 14 h 30, et alors que nous n’avons pas
encore atteint la salle Machin, je décide également de rebrousser chemin avec
Théo alors que Sabine et Gérald poursuivent (en ressortant ils nous diront
qu’il leur a encore fallu un peu plus d’une heure pour atteindre la base de
l’affluent Eugène-Marie). La remontée avec Théo s’effectue à un rythme correct,
même si nous nous perdons et faisons, comme beaucoup, la boucle au niveau de l’ex-siphon
1... Nous ressortons à 16 heures sous un soleil radieux et une douce chaleur.
Olivier est là à nous attendre : il est ressorti avec Michka vers 15
heures et l’a remmené au gîte. De retour sur place, nous prenons une bonne
douche et attaquons le lavage de notre matériel personnel, alors que Rémy
Limagne arrive accompagné de Claire une cafiste de Nancy en stage avec
lui ; Sabine les a invités pour le repas du soir. Finalement c’est à 19 h 30
qu’elle ressort avec Gérald.

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>T.P.S.T. :
6 h pour Michka et Olivier, 7 h pour Théo et moi et 9 h 30
pour Gérald et Sabine

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>Bien
que je loupe la cuisson des pâtes qui brûlent allègrement dans la casserole, la
salade composée d’Olivier est excellente. Quant aux diverses saucisses grillées
au barbecue, elles ravissent tout le monde ! Nous sommes finalement tous
bien fatigués et, à 22 heures, nous dormons tous profondément pendant que
Claire et Rémy retournent en voiture vers le Jura.

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>Dimanche
matin le levé s’échelonne jusqu’à 8 h 30 alors qu’une petite bruine
sévit dehors. Nous lavons le matériel collectif d’exploration puis prenons la
décision de partir pour la mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS";color:#0066FF'><a
href="http://www.viaferrata-fr.net/via-ferrata-96-Les-Baumes-du-Verneau-Nans-sous-Sainte-Anne-Doubs.html"><span
style='mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>via ferrata des baumes du Verneau
<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'> à 10 heures
alors que le temps s’est stabilisé. À mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS";color:#0066FF'><a
href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Nans-sous-Sainte-Anne"><span
style='mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>Nans-sous-Sainte-Anne
<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'> nous
commençons par traverser le Verneau : quelques secondes à pied sec, quelle
blague cette traversée ! Après avoir versé notre obole au responsable du
gîte qui a installé et entretient la via, nous grimpons par un chemin forestier
pendant une dizaine de minutes jusqu’à son pied. Il y a 4 circuits
possibles : Facile pour enfant (jaune), assez difficile (bleu), difficile
(rouge) et extrêmement difficile (noir), mais en fait seul le premier est
indépendant, les 3 autres se croisent et se recoupent. Il est 11 heures lorsque
nous entamons le circuit bleu qui débute par quelques ponts faits de poutres et
un "Comic Sans MS";color:#0066FF'><a
href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_de_singe"> "Comic Sans MS"'>pont de singe
"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>.

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>Le
parcours est finalement très aisé, et nous regrettons de ne pas avoir choisi
les passages rouges. Nous arrivons finalement à la <span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS";
color:#0066FF'><a
href="http://efs.ffspeleo.fr/archives/aout_10/topos/Baudin.jpg"><span
style='mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>grotte Baudin
<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'> qui
permet d’atteindre l’aval du Verneau souterrain. C’est l’occasion pour moi
d’évoquer les diverses expéditions préparatoires à la traversée gouffre des
Biefs-Boussets - grotte Baudin faites avec Martial à la fin des années 1980, et
pour Sabine de parler de la traversée, puis nous reprenons notre ascension.
Parvenu au sommet de la via, nous entamons la descente qui s’effectue en partie
sur une crête et en désescalade équipée. À la sortie de la via, vers 12 h 30,
nous choisissons de traverser à nouveau le Verneau (et de deux
traversées !) puis de le remonter jusqu’à sa source composée de jolies
cataractes où vont se cacher Michka et Olivier.

<span
style='font-family:"Comic Sans MS";mso-bidi-font-family:"Comic Sans MS"'>Nous
faisons demi-tour et retraversons à nouveau le Verneau (et de 3 !) pour
rejoindre le village où, évidemment, il nous faut à nouveau traverser le
Verseau (et de 4…). Vraiment, cette traversée du Verneau, c’est du
pipeau !

"Comic Sans MS"'>Nous retournons au gîte pour prendre le repas de midi et
nettoyer les lieux, puis c’est le retour sur Nancy. À l’arrivée, nous déposons
Sabine et Gérald à Heillecourt puis filons au local pour réintégrer les
matériels vers 19 h 30 et rentrer dans nos pénates respectifs. Un
grand merci à Sabine pour cet excellent week-end : nous sommes prêts pour
le prochain !

Portfolio