Accueil > Le P’tit Usania > 2018 > 237 - Mai 2018 > 237.1 - Rapport de sortie au gouffre de l’Avenir

237.1 - Rapport de sortie au gouffre de l’Avenir

Imane Amine

samedi 12 mai 2018, par Bertrand

inter-ideograph'>Responsable de
sortie : Dominique Gilbert

inter-ideograph'>Encadrement :
Christophe Prévot et Dominique Gilbert

inter-ideograph'>Participants :
Imane Amine et Matthieu Berriaud

inter-ideograph'>Préparation du
matériel : Imane Amine

inter-ideograph'>Objectif de la
sortie : Initiation, équipement

inter-ideograph'>Origine :
Savonnières-en-Perthois (Meuse, France) 13 km à l’est de Saint-Dizier

inter-ideograph'>Situation du bassin
carrier : La carrière de Savonnières-en-Perthois est un dédale gigantesque
d’un seul vide de plus ou moins 100 hectares représentant à peu près
200 km de galeries souterraines. Dans la documentation, elle est souvent
citée comme étant la plus importante carrière du département (source :
<span
style='font-family:"Comic Sans MS";'><a
href="http://exxplore.fr/pages/Savonnieres.php"><span
style=''>http://exxplore.fr/pages/Savonnieres.php
<span
style='font-family:"Comic Sans MS"'>).

inter-ideograph'>Géologie :
L’extraction d’un morceau de pierre met fin à une longue aventure commencée il
y a quelques 135 millions d’années à la période secondaire, au moment de la
formation du
<a
href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Jurassique_sup%C3%A9rieur"><span
style=''>Jurassique supérieur
<span
style='font-family:"Comic Sans MS"'> (source : livre Yvon Gaillet, La
pierre de Savonnières raconte
, 2003).

inter-ideograph'>Le gouffre de
l’Avenir (‑41) : À la base du gouffre de l’Avenir, les eaux
s’écoulent dans un méandre étroit. Au début du gouffre, une galerie fossile est
accessible en escalade. Le réseau est entrecoupé par des sections de puits, de
respectivement 9, 10, et 8 m, se terminant par un méandre.

inter-ideograph'>Programme : Le
15 avril 2018 une sortie initiation-équipement est prévue. Comme à chaque fois
nous nous retrouvons au local du club pour préparer le matériel collectif
(corde 120 m ; 34 amarrages et 6 sangles) et l’équipement individuel
pour Matthieu. On charge la voiture et nous partons direction de la carrière de
Savonnières.

inter-ideograph'>Nous arrivons vers
12 h. On se prépare et nous mangeons en plein air sous un temps
magnifique, suivi d’une petite balade dans les carrières de Savonnières avec
les explications de nos cadres sur l’histoire et la géologie et aussi sur la
culture des champignons. Pour moi, c’est la troisième visite dans les carrières
et la deuxième visite dans le gouffre. J’ai commencé à équiper
(P5+R2+P5+R2+P8+R5) avec Christophe jusqu’au dernier puits de 28 m. En
bas, il y a une plaque commémorative en hommage à
<span
style='font-family:"Comic Sans MS";'><a
href="http://usan.ffspeleo.fr/spip2129/spip.php?article204"><span
style=''>Pierre Fugeray
<span
style='font-family:"Comic Sans MS"'>, un ancien spéléologue. Dominique encadre
Matthieu dont c’est la première expérience dans un gouffre.

inter-ideograph'>Tout en bas nous
discutons et prenons quelques photographies.

inter-ideograph'>Le groupe remonte,
les uns après les autres. Je reste en arrière pour déséquiper. En remontant
nous croisons des spéléologues d’un autre club dans le troisième puits ;
jusque-là ils ont mis leur équipement par dessus le nôtre ce qui m’a gêné pour
déséquiper et démêler les cordes.

inter-ideograph'>Nous sommes
ressortis vers 17 heures puis direction le club pour le nettoyage du matériel.
Pour cela nous sortons une baignoire et utilisons l’eau d’une des cuves.

inter-ideograph'>Les photos du jour
sur la page Facebook :
'><a
href="https://www.facebook.com/speleo.imane/posts/10213966886219434"><span
style=''>https://www.facebook.com/speleo.imane/posts/10213966886219434