Union Spéléologique de l’Agglomération Nancéienne

Accueil > Le P’tit Usania > 2021 > 270 - Février 2021 > 270.4 - Études hydrogéologiques au Spéléodrome

270.4 - Études hydrogéologiques au Spéléodrome

Christophe Prévot

samedi 6 février 2021, par Bertrand

inter-ideograph'>En 2005 un groupe
d’Usaniens composé de Noëlle Antoine, Pascal Cuxac, David Parrot et Pierre
Revol s’est lancé dans une étude du
<a
href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Sp%C3%A9l%C3%A9odrome_de_Nancy"><span
style='font-family:"Comic Sans MS";;;mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'> mso-style-textfill-fill-;mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'>Spéléodrome
de Nancy
 :
topographie intégrale du réseau, relevé de température de l’eau en plusieurs
points et en différentes périodes, mesure du niveau de l’eau grâce à deux
limnigraphes et de la pluviométrie en surface grâce à une station météo à
Clairlieu chez Pascal Admant, étude géologique, etc.

inter-ideograph'>Malheureusement, le
groupe s’est séparé et les études n’ont pas toutes été réalisées...

inter-ideograph'>Néanmoins,
l’ensemble des données concernant les limnigraphes et la station météo ont pu
être transmises à des étudiants de l’
<a
href="https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_nationale_sup%C3%A9rieure_des_mines_de_Nancy"><span
style='font-family:"Comic Sans MS";;;mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'> mso-style-textfill-fill-;mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'>École
des mines de Nancy

pour des projets d’étude. Le dernier groupe à avoir travaillé sur le
Spéléodrome se composait de Jean Nollet et Clémentine Meyniel qui, en
2012-2013, ont utilisé les données et les travaux de leurs prédécesseurs pour
servir de base, dans le cadre du cours d’hydrogéologie de Véronique
Merrien-Soukatchoff, à un travail soutenu en 2013 intitulé « Étude
hydrogéologique des écoulements sous le plateau de Haye » (travail de 38
pages disponible sur le site de la Ligue Grand Est de spéléologie, dans la
<a
href="http://csr-l.ffspeleo.fr/?view=scientifique.php"> "Comic Sans MS";;mso-style-textfill-fill-;mso-style-textfill-fill-alpha:
100.0%'> mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'>page de la commission Scientifique
<span
style='font-family:"Comic Sans MS"'>) ; en particulier, les deux étudiants
ont mis en œuvre un dispositif permettant de mesurer le débit de la galerie en
injectant du sel dans le ruisseau souterrain et en mesurant la conductivité
électrique de l’eau puis ils ont cherché à déterminer la présence d’une nappe
phréatique dans le Bajocien supérieur par l’intermédiaire d’un <a
href="http://step.ipgp.fr/images/f/f9/FicheERT.pdf"> "Comic Sans MS";;mso-style-textfill-fill-;mso-style-textfill-fill-alpha:
100.0%'> mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'>quadripôle électrique de Schlumberger
<span
style='font-family:"Comic Sans MS"'> et de la mesure de la résistivité du sol.

inter-ideograph'>Les résultats de
leur projet d’étude montrent qu’au niveau du puits de Clairlieu la roche
calcaire est abondante en eau à 13 mètres de profondeur, non pas dans une
nappe, mais au travers d’un réseau de fractures qui alimente la galerie
supérieure. De plus, la pluviométrie joue un rôle important dans l’alimentation
de la galerie supérieure alors qu’une nappe située à environ 30 m de
profondeur amortit la vitesse de descente de l’eau dans la galerie. Enfin, les
travaux réalisés ont permis d’établir une coupe géologique en long plus précise
pour l’ensemble du réseau.

inter-ideograph'>Le rapport est
intéressant à lire, décrivant les méthodes de travail, les aspects théoriques
et les formules mathématiques de calcul, les appareils utilisés…

inter-ideograph'>Cette collaboration
avec l’École des mines a permis de mettre en valeur l’intérêt pédagogique du
Spéléodrome pour des étudiants dans le cadre de projets en lien avec
l’hydrogéologie.

inter-ideograph'>D’autres études
pourraient être proposées en hydrogéologie, par exemple autour des circulations
d’eau et du phénomène des « rides de plage » dans le cours principal
(lire : Prévot D. (2011) - « Ripple-marks en milieux
souterrains lorrains »,
<a
href="https://usan.ffspeleo.fr/spip2129/IMG/pdf/LPU156_anonyme.pdf"><span
style='font-family:"Comic Sans MS";;;mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'> mso-style-textfill-fill-;mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'>Le
P’tit Usania
;mso-style-textfill-fill-;mso-style-textfill-fill-alpha:
100.0%'> mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'> n°156
<span
style='font-family:"Comic Sans MS"'>, Usan, Nancy, p. 3-6), des vitesses de
concrétionnement, de la présence abondante des perles des cavernes (lire :
Prévot Chr. (2013) - « Les perles des cavernes du Spéléodrome », <a
href="https://usan.ffspeleo.fr/spip2129/IMG/pdf/LPU178_anonyme.pdf"><span
style='font-family:"Comic Sans MS";;;mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'> mso-style-textfill-fill-;mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'>Le
P’tit Usania
;mso-style-textfill-fill-;mso-style-textfill-fill-alpha:
100.0%'> mso-style-textfill-fill-alpha:100.0%'> n°178
<span
style='font-family:"Comic Sans MS"'>, Usan, Nancy, p. 1-2), mais aussi en
biospéologie concernant la faune troglobie présente composée de Niphargus
et Cæcosphæroma et les interactions entre ces espèces, leurs zones de
présence, etc.

inter-ideograph'>Il ne reste plus
qu’à convaincre et intéresser des scientifiques ou universitaires de la
région !