Accueil > Le P’tit Usania > 2020 > 260 - Avril 2020 > 260.2 - Plongée à la source du Planey

260.2 - Plongée à la source du Planey

Théo Prévot

vendredi 10 avril 2020

Il est 14 h 30 le 8 juin dernier lorsque nous arrivons, Olivier et moi, à la source du Planey (merci à la mairie de nous avoir gracieusement ouvert la porte pour accéder avec les véhicules au bord de la source). Sur place nous retrouvons Alexis et son amie Natacha. Nous sommes rapidement rejoints par Jean et Mélanie deux amis d’Olivier venus pour passer la soirée avec nous. Le matériel déchargé nous commençons à nous équiper. Aujourd’hui deux objectifs sont prévus : pour Olivier et Alexis faire les 150 m de galerie menant au grand puits, pour ma part aller voir la galerie située en bas du fameux grand puits…

Une fois dans l’eau, Alexis me fait signe que ses oreilles ne passent pas, il avait déjà eu quelques soucis il y a deux semaines mais pensait que cela serait fini.

Une fois la touille d’entrée passée je vois alors le départ de la galerie mais, surprise, un second fil est en place et ça ne ressemble pas vraiment à du fil d’Ariane. Je m’avance alors pour voir de plus près ce qui semble être du fil de pèche. Bingo il s’agit bien d’une ligne prise dans un bloc avec un hameçon assez costaud en son extrémité. Je fais signe à Olivier de faire attention. Le fil ne présentant pas de réel risque je le retirerai sur le chemin du retour. La visibilité est impeccable et nous progressons dans une belle diaclase de plus de 5 m de haut pour 1,50 m de large avec un passage bas à 16 m de profondeur puis nous voici bientôt arrivés au croisement avec la première cloche d’air. Nous passons ensuite dans une lucarne très confortable en haut de la faille et arrivons dans une nouvelle diaclase aux dimensions plus modestes mais tout de même très bonnes. Après un court rétrécissement je vois le sol s’éloigner de plus en plus et je comprends que nous arrivons dans la zone du puits. Olivier avance un peu et me confirme que la galerie plonge, marquant la fin de sa progression. Je laisse donc mon camarade derrière moi et entame la descente dans ce somptueux puits, mon ordinateur m’indique rapidement 22 m, zone dite instable sur la topographie. Je scrute donc un peu la zone et vérifie avant de m’engager plus loin qu’il n’y a aucun risque. Visiblement l’indication n’est pas du tout cohérente (est-ce pour limiter l’accès au fond ?). Je poursuis la descente en me faufilant entre des blocs afin d’entamer le deuxième tronçon. 32 m cette fois, aucun doute je suis bien au fond du puits ! J’aperçois un rétrécissement le fameux passage en décapelé… Le bi-12 et le relais 6 en sidemount je me lance dans le passage qui paraît bien large lorsque les blocs ne sont pas sur le dos. J’arrive alors dans ce qui ressemble à un collecteur et je dois bien avouer que je suis surpris des dimensions que prend la galerie (4-5 m de large pour 2-3 m de haut). J’emprunte un premier départ sur ma gauche mais le fil s’arrête très vite me laissant face à un talus de glaise qui, je pense, doit être contournable ; il faudra venir voir ça une prochaine fois ! Je retourne à l’intersection et me dirige maintenant dans la galerie de droite, la visibilité est toujours impeccable mais la profondeur qui est maintenant de 35 m commence à vider de manière significative mes réserves d’air m’obligeant à faire demi-tour. Je laisse alors derrière moi bon nombre de questions sur cette galerie qui semble si mystérieuse puis repasse sur mon bi-12. À peine une trentaine de mètres effectués un de mes détendeurs se met à merdouiller puis à ne donner que de l’eau. Pas de panique j’ai toujours l’autre, je verrais ça plus en détail au sommet du puits quand je serai revenu à une profondeur plus raisonnable. Ça y est… je refais un essai mais il semblerait que le problème persiste malgré toutes mes tentatives (il faut définitivement que je mette de la moustiquaire à l’intérieur pour éviter que des particules se logent sous la membrane). Je dis au revoir au poisson qui garde le puits et continue mon chemin étonnamment toujours (ou du moins presque) aussi clair. Après 10 minutes de palmage je perçois de nouveau les rayons du soleil qui arrivent jusqu’à l’entrée de la cavité. Comme prévu je me lance dans le démêlage du fil de pêche en faisant bien attention à l’hameçon. Petit palier de 8 minutes à 3 m et me voici à la surface après 53 minutes d’immersion.

Vidéo de la plongée : https://www.youtube.com/watch?v=2qXsy-4-Tv0

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)